Partagez | 
 

 stay at home ☆ ; juta

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Invité
avatar
Invité

message posté (le) Jeu 12 Juin - 10:22 dans stay at home ☆ ; juta
     •  
  •     •  




BITCHES BE COOL.

« with a selfish knife, we threaten deams and our tomorrow screams out. »





Heeey, j'espère que ça te va et tout krkrkr j'aime ce code, salut je ne sais absolument pas quoi dire, vive les chats.

(c) Gabitch sur AS







WHO'S THE ONE

1 message non lu.
Non.
1 message non lu.
Si je dis non, c'est non.
1 message non lu.
2 messages non lus.
3 messages non lus.


Tu pousses un soupir, t'enroulant un peu plus dans ta couverture, tu attends, tu t'ennuie. Allongé sur le canapé de ton salon, tu attends. Quoi au juste ? Que le temps défile, que tu sois de nouveau obligé de te sortir de ton canapé pour pouvoir aller au boulot ? Tu n'en sais rien, tu te sens seul. Mais ça tu y es habitué, depuis toujours. Le plus inquiétant reste que tu fatigues. Ton corps tout entier fatigue, tu le sens te lâcher totalement par moment. T'abandonnant lâchement toi et ta conscience, vous laissant presque glisser peu à peu dans les bras de la mort. Ça t'arrivait de temps en temps, pas trop non plus, surtout lorsqu'il y avait un coup de barre en plus, quand tu voyais ces gens si insouciants parlant des mauvaises choses au mauvais moment. Tu te sens seul, seul, seul. Tu ne le montres pas.

T'essaies de te relever, ton corps tremble à cause du froid et de la fatigue. Ton teins blafard te donne des airs de types malades. On dirait que tu te drogues ou une connerie dans le genre. Si seulement c'était le cas ... Tu prends une grand bouffée d'inspiration puis tends un bras tremblotant vers une bouteille d'eau. Sans hésiter, tu l'attrapes et sans même prendre la peine de prendre un verre, tu te dépêches d'en boire le contenu. Le liquide incolore semble redonner un semblant de vie à ton corps, tu te sens directement mieux, tu respires, une fois, deux fois. Ne pense plus Yue, ne pense plus. Tu passes tes deux mains sur ton visage, inspirant, expirant. Tu te sens seul. Ton portable vibre, une fois, deux fois, trois fois. Ça te rappelle un mauvais souvenir que tu enterres avant même qu'il puisse se dessiner clairement dans ta pensée.

5 messages non lus.

Presque résigner, tu l'attrapes et lis un par un lesdits messages, tous les même , venant tous de la même personne. Juta Yamamoto. Il ne demandait qu'une seule chose que tu refusais à chaque fois, dormir chez toi. Pourquoi Diable voulait-il dormir chez toi ? Je veux dire, c'est un acteur, il doit être extrêmement populaire et il n'y a pas que ta porte qui lui ait grande ouverte. Surtout, pourquoi lui, nom de Dieu ? Il lui ressemble, il lui ressemble de trop, pourquoi es-tu devenu ami avec lui ? Tu es si faible Yue, je t'assure, tu ne le montre pas mais tu es faible. Tu ne sais pas quoi faire, connaissant Juta, il allait continuer d'insister ... Ne te casse pas la tête, Yue, je sais très bien que la simple idée qu'il vienne ici te terrifie, mais. Mais voilà, il avait beau lui ressembler, Juta restait ton ami. Bon ok, les notions d'amitiés et tout le bordel n'était pas vraiment ton truc. Cela dit, tu savais bien que les amis aimaient passer du temps ensemble ... C'est le principe de l'amitié, imbécile.

Tu soupires, finit par taper quelques mots et envoie le message.

D'accord tu peux venir.

Tu fourres ton portable dans ta poche. Maintenant que tu savais qu'il viendrait, tu te chargeas de faire un peu le ménage. Etre bordélique n'est pas dans ta nature, mais vu l'état dans lequel t'étais il y a quelques minutes, c'est sur que ton appartement n'était pas vraiment propre. Tu essuies la table, range la couverture après l'avoir plier. Tu te charges de remettre la bouteille d'eau à sa place, tu passes également un petit coup d'aspirateur. Tout ça très rapidement bien sur. Ceci fait, tu te rends dans la cuisine, fallait bien lui préparer un truc à manger ... Tu ne savais pas du tout quoi cuisiner, il te restait des soba et du riz. Ca devrait faire l'affaire non ? Tant pis si c'était pas le cas. Tu laisses le plat dans la cuisine, te dirigeant vers le salon, tu n'avais plus qu'à attendre. Tu allumes donc la télé et t'installes d'un air las sur le canapé. Attendre et avoir peur.

MAKING A CRYING FACE ALL THE TIME ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

message posté (le) Ven 13 Juin - 16:16 dans Re: stay at home ☆ ; juta
     •  
  •     •  

STAY AT HOME
juta feat yue.

 


Message envoyé
De : Yamamoto Juta
envoyé le : **/06/14, à 20h
Alors ? ALORS ? C'EST OUI ? JE PEUX ? JE PEUX VENIR ? OUI ? HEIN ? ALLER YUE IL T'ARRIVE QUOI JE VEUX TE VOIR sinon je pleuuuure comme une fille(/TДT)/


Deux fois. Toujours pas de réponses. Je sais qu'il est chez lui, en ce moment il s'enferme un petit peu trop. Sur le canapé, les jambes croisés sur le dossier et la tête dans le vide je continue de l'harceler par sms. Visiblement il a décidé de vraiment mettre de la distance. Il ne veut vraiment rien me dire, alors j'ai un peu de mal à le comprendre ? Yue est assez réservé et a l'habitude de garder les choses pour lui. Je ne sais pas si c'est parce qu'il a peur ou parce que sa fierté l'en empêche MAIS JE REFUSE DE LE VOIR DANS CET ETAT LA SANS NE RIEN FAIRE. C'est un petit bébé il est en mon devoir de le protéger. Je commence sincèrement à désespérer au moins du cinquième. Peut-être qu'il a vraiment besoin d'être seul en ce moment, de se poser, réfléchir. C'est son travail qui le rend nerveux comme ça ? C'est possible. En même temps vu là où il se trouve... IL DEVRAIT TOUT QUITTER POUR VENIR LA OU JE SUIS. Bon d'accord je dis ça parce que la concurrence oblige, je l'avoue. Revenons, ce n'est pas le sujet. J'ai parfois l'impression que je suis un problème. Je veux dire... Il est peut-être juste comme ça avec moi ? Mais il ne l'ose pas me dire ? Enfin je ne me rappelle pas avoir dit ou fait quelque chose de mal quand je le taquine c'est pour rire et il le sait. Ce qu'il peut être susceptible parfois. BON D'ACCORD J'EN VIENS A LA CONCLUSION BEAUCOUP TROP RAPIDEMENT. Je ne sais rien. Alors ferme la Juta tu veux bien, le monde entier voudrait que tu la fermes. Je me parle seul ça va parfaitement mentalement et toi la vie, la famille ?

STOP KFJLDJGLFH ONE MESSAGE. Mon portable a vibré prions, croisons les doigts pour ce que soit lui. Je me redresse et lis le sms. Tu. peux. venir. MISSION ACCOMPLIE. Juta vous êtes désormais élus premier ministre du pays ima- non oui je me calme. Promis j'arrête d'être flippant. Bon certes son message était assez froid. Je n'aime pas les messages froid. Il m'en veut c'est obligé POURQUOI tant de haine qu'ais-je donc fait. Pourquoi tu me hais. Pourquoi vois-tu les autres et pas moi. JE DEVIENS PARANO ? MAIS NON JE VOUS ASSURE d'accord d'accord j'ai dit que j'arrêterai. Alors je file m'habiller comme si je partais à la plage, en tong. Ce n'est pas comme si j'allais à une soirée ou en entretien alors je m'en fous ! Je devrais quand même apporter des choses, de la nourriture. Cinq paquets de chips au barbecue (voyez cette précision) et du coca fera l'affaire.

Je me rends alors chez lui, à Shibuya. Je sais où il habite j'y suis allé... une fois. Je n'ai pas forcément une bonne mémoire mais je connais Tokyo comme ma poche alors MÊME SI JE ME TROMPE DE SONNERIE... Ah bah non il y a le nom normalement HAHA que je suis stupide parfois. Bref je pars donc avec mes quatre garde du corps et je monte dans la limousine d'Hôshun. Non d'accord ce n'est pas la bonne version. Je pars donc avec ma trottinette rose à pailette petite voiture (ne visualises pas autre chose merci) et m'arrête devant son immeuble. Je crois. Aller, vas-y, je peux le faire. C'est parti je repère le nom et effectivement je ne suis pas si idiot que ça. J'ai une sacré bonne mémoire je suis tellement fier de moi j'ai besoin de reconnaissance.

J'attends alors qu'il m'ouvre et je monte jusqu'à l'étage où il vit. Je sonne en restant appuyer dessus histoire qu'il entende bien que je suis là. Bon aussi pour le titiller un peu parce que je sais très bien que tout le monde hait le DRRRRRRRR violent de la sonnerie qui dur longtemps. Il met beaucoup trop de temps à mon goût alors FUCK LE RESPECT si ça se trouve il a changé d'avis et il ne veut finalement plus me voir. Alors j'ouvre la porte.

- COUCOU JE SUIS L... Bah, il est où ?

Dans la pièce principale certainement ? Je m'avance alors jusqu'au salon et vois sa petite tête qui dépasse du canapé. Je balance le sac avec la bouffe sur la table que je regrette un instant après vu le bruit que ça à fait. J'ESPERE QUE JE NE L'AI PAS CASSE OH MON DIEU. Merde il y a le coca dedans oh NON NON NON NON. Je fonce sortir la boisson gazeuse. Bon euh. Ça a explosé c'est juste génial je me félicite énormément est-ce que tu es fier de toi STUPIDE CHOSE HUMAINE. Je tourne lentement la tête en pauvre petit responsable de ce carnage vers Yue. Je le regarde l'air désolé.
.......................
j'ai peur.

- ...Excuse moi ce n'est pas l'accueil que je voulais te donner en arrivant PITIÉ NE ME RENVOIE PAS DE CHEZ TOI JE VAIS NETTOYER CA JE TE LE PROMETS.

Sans ne même lui laisser le temps de réagir, je file à la cuisine et... Je dois nettoyer avec quoi au juste ? Je file alors à la salle de ba- non c'est la chambre. Cette fois c'est la bonne. Je récupère alors une serviette et retourne à la case de départ pour tenter de faire absorber le coca dedans. Bon euh écoutez je ne sais pas comment on nettoie ça sur du parquet. JE NE VAIS PAS PRENDRE UNE EPONGE ELLE EST RIKIKI. Je retourne donc dans la salle de bain et essore la serviette pour la mouillée d'eau, revenir, nettoyer avec de l'eau, faire sécher et repartir le reposer et revenir et OH MON DIEU CE PARCOURS DE DINGUE. Je referme la bouteille. Elle n'est entièrement pas vidée il y a de l'espoir.

- VOIIILA MAGIE.

Moi ou comment tenter de paraître très neutre et stupide pour ne pas entraîner une atmosphère de haine. Je m'avance donc vers Yue et lui ébouriffe les cheveux.

- Alors ça va la vie ? Pourquoi t'évites de me voir et POURQUOI TU N'AS RÉPONDU QU'AU CINQUIÈME SMS ?

Allons-y petit à petit comme si de rien n'était.
@destiny.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

message posté (le) Dim 15 Juin - 23:38 dans Re: stay at home ☆ ; juta
     •  
  •     •  




BITCHES BE COOL.

« with a selfish knife, we threaten deams and our tomorrow screams out. »





hbtjyjry
Heeey, j'espère que ça te va et tout krkrkr j'aime ce code, salut je ne sais absolument pas quoi dire, vive les chats.

(c) Gabitch sur AS







WHO'S THE ONE



En vérité, tu es quelqu'un de faible, Yue. Tu joues avec tes pouces, tu passes une main derrière ton cou, tes gestes sont à la fois rapides et crispés, tes jambes tremblent. Tu es mort de peur. Enfin, il s'agit là d'une hyperbole, tu savais parfaitement que Juta n'était pas Yamato et qu'il ne le sera jamais. C'était une tout autre personne cela dit, la ressemblance faisait office de mur, tu n'arrivais pas à sortir Yamato de ta tête. Calme-toi Yue, respire, respire. Tu arrivais bien à passer des journées entières avec lui, dans ce cas pourquoi pas aujourd'hui aussi ? Pourquoi tu n'as peur que maintenant ? Ta faiblesse et tes souvenirs reprennent le dessus sur ton esprit. Tout ira bien Yue, je t'assure, calme-toi, arrête de trembler, focalise toi sur la télé. Rien d'intéressant apparemment, tu t'en fous, tu voulais juste tuer le temps. De toute manière, il ne te fera certainement pas de mal. Juta est ton ami. Juste ton ami. Rien d'autre. Rappelle moi le nom de ton dernier ami déjà ? Yamato. Non, il n'est pas Yamato putain ! 

Tu entends le machin qui vibre pour te prévenir qu'un gens qui est veut te voir est là ... J'ai un prix Nobel en Explication, je sais, je sais, je gère. Tu te lèves donc rapidement et après une longue inspiration, tu vas lui ouvrir. Geste rapide, tu te retrouves en à peine dix secondes à ta place d'origine. Sentant le stress monter en toi, tu prends une nouvelle fois une longue inspiration, calme-toi, calme-toi. Qu'est-ce qu'il allait te faire Juta ? Au pire des cas un bisou, un câlin ? J'en sais rien ! Et je raconte SURTOUT de la merde. Enfin voilà. Tu te comportes presque comme une gamine à son premier rendez-vous ou encore ... Ouais, non, je préfère ne rien dire. Tu es tellement paniquer que tu n'entends même pas la porte sonner, tu devrais pourtant te douter que Juta ne devrait pas tarder à arriver. La panique rend cruellement con, n'est-ce pas ?

Tellement con que ne l'entend même pas te saluer. On va mettre ça sur le compte de la télé, hein. Vallait mieux, si tu voulais garder ta crédibilite intact. Quelle crébilité, on te renomme le plus hard gay je te signale .... Tu me fais pleurer des fois, Yue. Tu es tellement concentré dans tes pensées que le sac qui vint s'écraser sur ta table te fait littérallement sursauter. Tu as peur, ton dos se plaque contre le canapé, tes mains s'enfoncent dedans, tes yeux grands ouverts laissent librement place à la surprise et la peur. Tu ne comprends pas, tu n'oses même pas bouger tellement que tu es sous le choque ... Puis tu vois Juta se ruer sur le sac plastique. Donc résumons : Juta a voulu se ramener en mode "SURPRISE MOTHERFUCKER" mais ça a purement échouer. Pour le coup tu n'as même pas le temps de réagir. Une bouteille de soda a apparemment explosé dans le sac et donc sur le sol aussi .... Et dire que tu avais fait l'effort de nettoyer il y a maintenant quelques minutes. Juta, putain, Juta. En fait, tu ne réagis même pas, tu le regardes juste, une expression ahuri collé au visage. Il tourne la tête vers toi, un visage te suppliant de le pardonner. Tu l'entends alors s'excuser maladroitement. Il te demande de ne pas le renvoyer chez lui et part aussitôt chercher de quoi nettoyer.

« Juta ?! » Inutile. Il s'est déjà barrer dans la cuisine. Tu ne comprends pas vraiment, ça va trop vite tu n'as pas le temps de suivre ... Et qu'est-ce qu'il va foutre dans la cuisine ? S'il veut vraiment nettoyer ça, il devrait plutôt aller dans la salle de bain, il y trouvera des plus grandes serviettes. Il revient donc, après un certains temps, avec une serviette. Nettoyant la grosse flaque de coca sur le sol, tu l'observes sans dire un mot puis tu le vois faire des allers et retour, nettoyant, essorant. Ça ne dure pas très longtemps, d'ailleurs il semble fière de te montrer que ton parquet est propre. Magie qu'il dit, tu ne peux t'empêcher d'esquisser un sourire. Juta te fais toujours rire, c'est un type amusant et apaisant à la fois. Il s'avance d'ailleurs vers toi, prenant la liberté de passer une main dans tes cheveux, les ébouriffant légèrement ... Est-ce qu'il te prend pour un gamin ? Possible. Tu n'aimes pas ce geste. Enfin non ce n'est pas que tu l'aimes pas, juste que, que ... Le visage de Yamato se dessine dans ta tête. Tu retiens un tremblement alors que Juta te demande des explications. Tu lèves les yeux vers lui.

« Excuse-moi, je me sentais pas très bien. » Tu te grattes la joue en essayant d'être le plus naturel que possible. Chose qui dans l'absolu est aisément faisable pour toi, tu es comédien je te signale. Cela tu penses qu'il en faut plus pour dupper un acteur comme Juta. 

« Mais sinon je vais bien ... Et toi ? » Oui, c'est bien prend donc des nouvels de ton ami, fait en sorte de ne pas penser à Yamato. Tu jettes un coup d'œil au sac de nourriture, éloignant la main de ton ami, tu le prends dans tes mains, il est un peu mouillé.

« Attend, juste deux secondes, je vais aller nettoyer ça. ... Euh, merci pour avoir pris quelque chose et je t'en prie, installe toi. » Tu te diriges donc dans la cuisine. Putain, même sans vraiment le vouloir, tu l'avais encore éviter. Et tu avais surtout éviter sa question. Putain Yue, quel con tu fais. Tu nettoies les dégâts qu'on causé la bouteille de coca et tu sors du sac les chips, au lieu de garder l'embalage, tu les verses dans un grand bol à salade un peu, prenant ensuite deux verres. Tu ramènes le tout dans le salon.

« Excuse-moi. » Pourquoi Diable t'excuses-tu ? Bon sang ! Tu poses les chips et les verres sur la table, t'installant sur le sol, pas trop trop près de Juta. Tu baisses la tête, évitant volontairement son regard. Quand tu le vois, tu penses automatiquement à Yamato. Tu ne voulais pas, tu ne voulais pas. Pourtant, tu pensais encore à lui. Ce type t'as détruit.

« Tu sais. Je ne veux pas t'éviter ... J'ai juste besoin d'être seul ces temps-ci. » Tu mélanges mensonge et vérité. Mais fallait bien que tu dises quelque chose, tu savais très bien que Juta ne serait pas prêt de lâcher l'affaire.

MAKING A CRYING FACE ALL THE TIME ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

message posté (le) Mer 18 Juin - 14:24 dans Re: stay at home ☆ ; juta
     •  
  •     •  

STAY AT HOME
juta feat yue.

 



Il ne se sentait pas très bien, qu'il me dit. Ah ouais ? Sérieux, je ne l'avais pas remarqué hein, j'ai toujours vu qu'il pétait H24 la forme. Non ce n'est pas vrai mais je sais voir quand quelqu'un est mal, et je ne suis pas à ce point idiot. En revanche ne pas me répondre et éviter de ME voir parce qu'on est malade, je n'y crois pas une seule seconde. Je sais que je ne suis pas le type le plus intelligent de la terre mais... JUSTE QUAND IL S'AGIT DE MATH ET DE GEO. Non, je sais que ça n'a rien à voir, c'était autre chose. Finalement il me dit qu'il va bien et me demande si ça va. L'expression joyeuse que j'avais, laisse place à celle du doute. Je fronce un sourcil. Je le regarde de haut en bas. Vraiment... ? Pour le coup lui qui était acteur jouait assez mal la comédie. On dirait il venait tout juste de se réveiller ou qu'il s'est réincarné en vampire et la lumière commence à l'affaiblir. Yue. Nous sommes bientôt en été, et avec cette pollution qui nous réchauffe bien, tu te ramènes au salon avec une couverture ? Peut-être qu'il était vraiment malade. Qu'il avait choppé un sale truc et qu'il ne voulait contaminer personne. Que... Que... QUE C'EST TROP CHOU DE SA PART. Mais il fallait appeler papa Juta pour te venir en aide, qui c'est qu'est allé acheter des soins ? OH NON SA VIE EST EN DANGER JUTA QUE TU ES STUPIDE NE VOIS-TU DONC PAS QU'IL EST PLUS BLANC QUE T'HABITUDES SI CA SE TROUVE IL NE PEUT MEME PLUS SE LEV-

« Attend, juste deux secondes, je vais aller nettoyer ça. ... Euh, merci pour avoir pris quelque chose et je t'en prie, installe toi. »

Ah euh d'accord. Finalement il n'était peut-être pas si malade que ça. Voir pas du tout. Il déprime ? Et s'il déprimait ? Si le travail lui donnait trop de pression ? Si les fans et les paparazzi étaient complètement tarés et lui gâchaient sa vie ? Oh non nonnononmjdh Yue. Yue. Sois fort. Tu le dois. Personne n'avance dans la vie sans difficultés. Ce sont des obstacles que l'on doit tous surmonter... Moi aussi j'en ai eu, un gros. Mais, alors que je suis tombé de mon skate quand j'étais plus jeune, je n'osais plus y remonter. MAIS J'AI VAINCU CETTE PEUR, YUE. Oui. Je l'ai vaincu.... Je me tais. J'essaie d'oublier cette culpabilité. Le pauvre j'arrive et il doit déjà nettoyer. Pendant ce temps, je m'amuse à changer de chaîne et ça bug. Des petits carrées colorés avec un son qui bmzerkzrmf. Bon sang qu'est-ce qu'il se passe, il y a quoi encore. Karma je vous dis dès que je touche un truc ça ne va plus. J'appuie sur n'importe quel bouton de la télécommande. Oula qu'est-ce que ça dit je ne comprends rien TROP DE MOTS GEEK. J'entends alors Yue arrivé et je décide machinalement de balancer la télécommande derrière le canapé. Pourquoi j'ai fait ça en fait ?
.......

Je me lève, fonce vers la télévision en appuyant sur le bouton pour l'éteindre et reviens en courant sur le canapé MAIS je me casse bien évidemment la gueule sur le parquet alors je marche à quatre pattes jusqu'à là-bas tandis qu'il arrive avec son bol de chips. Je me rassois comme si de rien n'était. Oh mon dieu j'espère qu'il ne m'a pas vu où il doit me trouver louche. Il s'installe au sol, j'en fais donc de même. Ça serait trop impoli de m'asseoir sur le canapé alors que lui au sol... MAIS POURQUOI REVIENS SUR LE CANAPÉ j'ai mal aux jambes après. Je lui souris en hochant la tête pour le remercier. Seulement, il ne m'a pas regardé une seule fois. J'ai l'impression de plus le déranger ou le gêner qu'autre chose. Oh non oh non Yue s'il te plaît je ne veux pas d’intimider ce n'est pas mon but. Bon c'est peut-être le fait que je sois trop excité qui le dérange un peu. MAIS IL DEVRAIT AVOIR L'HABITUDE MAINTENANT. Non franchement je ne savais pas trop ce qu'il avait. Mais je sais seulement que quelque chose ne va pas, quelque chose le préoccupe et je compte bien le savoir. Le brun m'annonce qu'il a seulement besoin d'être seul en ce moment. Je plonge ma main dans le bol et récupère trois chips que je bouffe en même temps. Bon, c'est à moi de jouer. Je dois parler avec sérieux et lui faire comprendre que ça m'inquiète. Juste le temps que j'avale les chips histoire de ne pas m'étouffer. Je donne un coup brusque sur la table.

- SEUL ? Seul mais pourquoi ? Si tu restes seul longtemps et couper du monde tu vas être encore plus MAL, Yue. Tu sais je commençais même à me dire que tu m'évitais vraiment ou que t'en avais juste marre de me voir. je soupire. J'AI EU VRAIMENT PEUR. Je pensais que c'était ma faute, que j'avais dit quelque chose de travers ou... Enfin, ça ne date pas d'aujourd'hui, ça fait un petit moment que tu n'es pas dans ton assiette. Et je le vois très bien, hein.

Certes je ne sais peut-être pas grand choses, ni la cause du pourquoi il est dans ce genre d'état pour vouloir être vraiment seul. Mais voir un ami comme ça c'est terrible. Je ne peux pas rester les bras croisés faire comme s'il ne se passait rien. Comme si ce n'était pas mon problème. Yue est quelqu'un qui mérite d'être heureux et entouré. Non pas déprimé et rester seul. Je suis aussi là pour lui, mais comme beaucoup de monde il est difficile de parler de ses problèmes et je peux le comprendre. Seulement je sais aussi que se confier fait du bien. Yue est assez réservé par moment. C'est comme un petit oiseau qui vient de naître, il faut faire attention. D'accord j'arrêterai un jour de faire toujours des allusion avec les bébés. Bref je me lève et m'installe à ses côtés, les jambes croisés et les bras tendus vers l'arrière. Je le regarde avec de gros yeux et un grand sourire stupide aux lèvres. A l'aide de ma main, je lui pousse la tête pour le faire tomber sur le côté. Je ris et m'étire.

- Alleeeer, arrête de faire ton petit mystérieux je sais que tu as envie d'en parler. Je suis ton pote Yue, alors racontes moi tout. C'est à cause de quoi ? Du travail, de tes proches, tes amis, des fans ?

Je lui tire la main pour le redresser parce qu'à mon avis se faire pousser pour rien ça ne plaît pas toujours. Maiiiiis je le taquine. Je pose donc une main sur son épaule et essaie de le regarder avec un air très sérieux. Oui j'essaie, parce que j'ai parfois du mal à l'être et qu'il a besoin de se détendre. Mais je veux savoir. En même temps que je le fixais tel un cowboy en face de son rival - aucun rapport avec la situation mais vas-y - de mon autre main je prends un chips et la mange.

- Dis tout à tonton Juta.

...est-ce que tu penses qu'il va vraiment se confier à moi si je continue à lui parle de cette manière.

@destiny.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

message posté (le) Mar 24 Juin - 15:49 dans Re: stay at home ☆ ; juta
     •  
  •     •  




BITCHES BE COOL.

« with a selfish knife, we threaten deams and our tomorrow screams out. »





hbtjyjry
VOILA I DID IT JE SUIS FIERE POUR DE VRAI EJZOFBEKEK.

(c) Gabitch sur AS







WHO'S THE ONE




Ton corps entier tremble. Tu as peur pour tout dire, peur des réactions que peut avoir Juta. Vois-tu, malgré le fait qu'il ressemble cruellement à Yamato, tu l'apprécies. Il est ton ami. L'un de tes seuls ami. Il est toujours là pour te faire sourire, toujours là pour tout ou pour rien. Il lui ressemble tellement. Tu as vraiment peur Yue, peur que le passé ne se répète, peur que ton masque se brise à nouveau. Tu ne veux pas, tu ne veux pas que tout ceci recommence. Raison pour laquelle tu trembles, raison pour laquelle tu as peur. Combien de temps tu allais contenir tout ça ... ? Tu n'en sais rien. Tu veux croire en Juta. Tu n'y arrives pas. Tu es vraiment pitoyable, Yue. Tu te mets des barrières tout seul, tu pourrais choisir l'option Happy End mais tu n'y arrives pas. Pourquoi ? Pourquoi ? Tu ne sais pas.

Peut-être qu'il n'allait pas le prendre si mal ? Tu espères, il attrape trois chips, précision de fou, directement dans le saladier. Toi tu n'oses pas trop, les chips barbecue c'est pas trop ton truc. Y'a rien de mieux qu'un bon paquet de chips nature, pas trop salée, croustillante. Comme tu les aimes. Peut-être qu'il l'avait bien pris, Juta. Je veux dire, il mange ses chips comme si de rien n'était. Tu espères, tu espères, tu espères. BIM, fait le bruit de ton espoir brisé, BIM, fait le bruit de la colère apparente de Juta et BIM, fait le bruit du gong avant la guerre. Ne pouvant te retenir, ton corps tout sursaute. La Peur, de son grand manteau noir, t'enveloppes peu à peu, te gardant dans ses bras, te murmurant tes cauchemars. Tu prends peur, Yue, tu ne sais pas vraiment ce qui va arriver mais tu as peur.

Est-ce qu'il allait partir ? Est-ce qu'il allait te frapper. Qui sait, on en a rien à foutre, mise à part toi, inconscient. Je veux dire, Juta est l'un de tes seuls amis. Il semble donc naturel que tu ne veuilles pas qu'il parte, bien que tu ne voulais qu'il vienne. Tu es paradox, tu es condradiction, Murasaki. SEUL ? Seul mais pourquoi ? Ne pose pas les mauvaises questions, Juta, je t'en supplie. La phrase se répète, l'écho se cogne douloureusement contre ton crâne. Pourquoi, Yue ? Pourquoi ? Pourquoi veux-tu être seul à ce point ? Demande à Yamato. En verité, tu es un lâche, Yue, tu fuis tes faiblesses au lieu de les affronter, tu te réfuge dans un coin, te cachant dans l'obscurité. Ça ne répond toujours pas à tes questions, pourtant elle me parait bien évidente. Tu crains Juta, tu as peur de lui. Le pauvre, juste parce qu'il ressemble à la mauvaise personne. Destin cruel, tu vas être encore plus MAL. Faux, Juta, faux. C'est ce que tu veux croire mais tu es vraiment la personne la moins bien placée pour parler. Tes poings se serrent, ta tête se baisse. Fierté brisée, tu ne peux plus rien faire. Depuis ta naissance tu cotoies la solitude, bonne amie d'enfance dont tu voulais te séparer, pot de colle lassant ne souhaitant pas te lâcher. Tu étais seul. Tu as souffert. 

Sans vraiment l'assumer on peut dire que tu as une vie de merde, Yue. Bien sûr que tu as connu des moments heureux, ta vie n'est pas non plus un gouffre sans fond. Dis moi, Yue, qui t'as déjà rendu heureux ? Soit honnête, ne répond pas qu'il s'agit de ta mère ... C'est Yamato n'est-ce pas ? Oui c'est lui, tu ne peux pas le nier. Tu écoutes avec la plus grande peine paroles de Juta, que t'en avais juste marre de me voir. C'est faux Juta, je te jure que c'est faux, relevant la tête, tu contemples ton ami. Ami oui, tu te rends compte que même si il agit sans cesse comme un grand gamin, il compte à tes yeux. Putain, Yue, non, non ... Tu t'étais promis de pas retomber dans ce piège, l'amitié. Tu l'avais fait une fois et encore aujourd'hui tu le regrettes amèrement. 

La peur te serre un peu plus contre elle, tu allais le perdre n'est-ce pas ? Il allait sans aller, te laisser seul et ne plus jamais t'adresser la parole ? NE PARS- Non, non, non. Tu t'en fiches Yue,  qu'il soit en colère ou non, ce n'est pas ses affaires. Un peu quand même, il est ton ami Yue, je te rappelle. Ferme-la. Juta soupire. Juta crie. Il a eu peur pour toi, il existe encore quelqu'un dans ce bas monde qui a peur pour toi. Est-ce que ça doit te toucher ? Oui, quand même, c'est le minimum. Surtout pour quelqu'un comme toi. En réalité tu es content d'avoir quelqu'un comme Juta à tes côtés. Pourquoi a-t-il fallut qu'il lui ressemble tant ? 

Juta voyait très bien que tu l'évitais, tu ne pouvais pas lui dire pourquoi. Le mieux que tu puisses faire, c'est mentir. Et je le vois très bien, hein. Ses paroles résonnes dans ta tête, tu ne pouvais pas savoir si il sous-entendait quelque chose ou non. Tant pis. Silence complet, tu ne sais pas quoi dire, les poings serrés, le corps crispé, tu essaies de ne pas trop trembler. C'est dur. Tu ne peux pas être comedien partout, Yue, même si tu fais pour l'éviter, il y aura toujours ce genre de moment où tes émotions submergerons tous tes masques. Dans ces moments là, c'est comme si tu étais nu. Nu de chez nu. On va pas faire de commentaire sur ça, ahem. Juta se lève, il allait s'en aller, à tous les coups, pour sû-WAIT POURQUOI TU T'ASSEOIS A CÔTÉ DE YUE ? Les yeux grands ouverts, tu le laisses faire, soit il est vraiment en colère, soit euh, soit c'est Juta.

Il te regarde avec son air idiot, pour pas changer. Dans un sens ça te fais plutôt plaisir, il n'a pas l'air de t'en vouloir tant que ça. Puis il tend sa main vers toi, avant même que tu puisses comprendre, tu tombes par terre dans la plus grande douceur. JE SAIS QUE C'EST TENDANCIEUX QUE JE DIS. Tu l'entends rire sans vraiment capter pourquoi, tu ne sais pas pourquoi il a fait ça ... Enfin bon, tout était possible de la part de Juta. Alleeeer, arrête de faire ton petit mystérieux je sais que tu as envie d'en parler. Je suis ton pote Yue, alors racontes moi tout. C'est à cause de quoi ? Du travail, de tes proches, tes amis, des fans ? ... Il ne lâche pas l'affaire, hein ? Dans un sens tu t'en doutais, il ne pouvait pas juste laisser tomber. Il voulait que tu lui dises. Tu devais lui dire. Il te relève avant de t'inciter à lui parler. Tonton Juta, hein, on va pas revenir là-dessus. Tu le regardes droit dans les yeux, puis détourne la tête sur le côté. Geste habituel. Un tic même et pas seulement avec Juta, tu pouvais agir ainsi avec tout le monde.

Inspiration.
Expiration.

« Je- pardon, pardon Juta, pardon .... » Well. S'excuser c'est toujours bien, tu as du mal à parler. La panique est plus grande que tu ne le pensais. Putain Yue reprends-toi.

« Merci mais- » Ne te faufiles pas, Yue Murasaki. Tu te sens misérablement vulnérable. Pourquoi tu ne veux pas lui dire ? Tu fais tout depuis tout à l'heure pour effacer le visage de Yamato. Il n'est pas lui, il n'est pas Yamato. 

« Je sais pas si je suis prêt à en parler. » Lâche, pauvre lâche. Tu te cherches des excuses, tu pourrais se finir bien mais non. Tu te compliques la vie, rallonge ta route. Tu es idiot.

MAKING A CRYING FACE ALL THE TIME ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

message posté (le) Ven 4 Juil - 20:02 dans Re: stay at home ☆ ; juta
     •  
  •     •  

STAY AT HOME
juta feat yue.

 



Il me regarde. Allait-il répondre ? Il détourne finalement la tête, comme pour esquiver mon regard. J'inspire calmement et attends. J'attendrai longtemps. Je ne partirai pas d'ici tant qu'il ne s'ouvre pas enfin. Qu'est-ce qui t'en empêche sincèrement ? C'est si difficile que ça d'en parler ? Peut-être que je n'arrive tout simplement pas à le comprendre - bon en même temps quand tu ne sais pas ce qu'il a c'est un peu plus compliqué - mais surtout parce que je n'agis pas spécialement comme lui. Alors sa manière d'agir est bien différente de la mienne. Quoique, pas sur certaines choses. Alors que je croyais à un miracle, il venait seulement de s'excuser. Je balance légèrement la tête d'un air désespéré : de quoi est-ce que tu t'excuses, andouille ? Certes tu m'as inquiété mais c'est chose normal quand on est pas bien et qu'on ne veut pas toujours en parler. Seulement malheureusement JE SUIS TÊTU. Il me remercie et s'arrête. Non. Non. Continue. Aller, tu peux le faire. Je le fixe sans presque cligner des yeux comme pour l'encourager, l'inciter. Aller ce n'est pas comme si t'allais m'annoncer que t'étais enceinte non plus non ? Déjà t'es un homme donc c'est improbable ALORS VAS-Y, COURAGE. Il ouvre la bouche ATTENTION MESDAMES ET MESSIEURS PEUT-ETRE A T-IL ENFIN DU COURAGE EN LUI et

« Je sais pas si je suis prêt à en parler. »

J'avais envie de sauter partout dans sa maison et de foutre le bordel et mordre un rideau. Sérieusement Yue ! TOUT CA POUR CA ? TOUT CA POUR ME DIRE CA ? Attendez. Attendez juste une seconde. Pourquoi être prêt à en parler ? C'est si grave ? Si intime ? Si personnelle ? Oh non. C'est pour ça qu'il m'évite souvent du regard depuis quelque temps, ou m'évite tout court. Oh non. JE. NON. NE ME DITES PAS CA JE NE VEUX LE CROIRE. Ce n'est pas possible je. Je reste un instant à le fixer. Mon ami m'aime. Il m'aime. Genre son coeur bat pour moi ? OH NON JE SUIS TROP TOUCHE C'EST TROP MIGNON mais c'est surtout ultra choquant et embarrassant ??? Je hais ce genre de situation. Maman qu'est-ce que je dois faire ? Je ne sais absolument pas quoi faire. Je pose mes deux mains sur ses épaules et souffle un bon coup, je me montre compréhensif.

- Écoutes mon petit Yue, je crois avoir compris... Je sais très bien que ce genre de choses est très très compliqué à dire. Que c'est très difficile à porter sur ses épaules. Je comprends mieux pourquoi tu ne voulais pas m'en parler. Tu n'as pas besoin d'en dire plus, ne te mets pas dans l"embarras... Excuse-moi, j'aurai dû remarquer ça plus tôt.

J'hoche la tête en fermant les yeux. Pauvre petit, je sais ce que c'est d'aimer quelqu'un et avoir du mal à l'avouer. C'est... c'est si dur. C'EST SI CRUELLE L'AMOUR. Et il était mal à cause de moi pendant tout ce temps. Je. JE. OH NON TROP D'EMOTION. Je maman je crois que je vais pleurer j'ai fait souffrir Yue. Tu te rends compte ? Tu m'étonnes qu'il me faisait la tête. POURQUOI JE SUIS SI NAIF BON SANG. Je me recule légèrement et pose ma main sur mon front, comme si j'étais désespéré de moi-même.

- Je suis si stupide... Dire que je voulais te faire avouer les choses. Je suis cruel, égoïste. Je ne sais comment me faire pardonner, mais je ne sais quoi te répondre... mais il ne m'a encore rien dit ?? Je. Je ne veux pas te blesser !! C'est difficile d'accepter ce genre de sentiment vis à vis d'un ami tu sais, c'est très gênant. Je détourne la tête d'un air dramatique. T-Tu m'intimides maintenant voyons ! YUE JE NE SAIS HÉLAS QUE FAIRE DE TON AMOUR. J'ai besoin de temps, tu comprends ?

c'est si difficile snif.
@destiny.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

message posté (le) dans Re: stay at home ☆ ; juta
     •  
  •     •  
Revenir en haut Aller en bas
 

stay at home ☆ ; juta

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
STARDUST :: Conclusion :: Bibliothèque des RPs :: Appartement Murasaki-