Partagez | 
 

 [libre à qui le veut~ ♥] Tu me fais danser du bout des doigts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
avatar
SPARKLING AVENUE • ☆☆☆☆☆
Féminin Date d'inscription : 22/06/2014
Messages : 354
Popularité : 400
Âge du personnage : 23 ans.
Métier : Mannequin pour de célèbres magazines féminins et pour quelques magazines masculins.
Présentation : here
Relationship : and here
Crédits : <miku>

( Propriété exclusive de Nagato. Tu la touches je mords kk ? 8) grrrrh )(Genre tu en mordrais d'autres ? D8 Mords moi, j'ai bon goût )

message posté (le) Mar 24 Juin - 19:16 dans [libre à qui le veut~ ♥] Tu me fais danser du bout des doigts
     •  
  •     •  
Le réveil sonne. Le soleil passe entre les interstices des volets. Tu ouvres les yeux et baille bruyamment en couvrant ta bouche d'une main. Tu glisse gracieusement hors des draps et te dirige dans la salle de bain. L'eau coule sur ta peau nue. Soupirant d'aise, tu prends soin de te laver correctement. Ton corps est l'une de tes meilleures armes contre tes autres, tu le bichonne un peu, beaucoup.

Tu te dirige vers l'agence d'un pas assuré, remettant en place tes lunettes qui protègent tes yeux fragiles des rayons du soleil. Tu lance de chaleureuse salutations en entrant, un large sourire aux lèvres. On t'accueille, on te maquille élégamment, on t'habille.
Tu pose, tu captive, tu envoûte avec ton regard félin. Les assistantes t'envient. Tu réponds aux attentes du photographe.

Le shooting fini tôt. Tu te promène, traine devant les vitrines. Les nouveautés te donnent envie. Tu entre, tu essaye ce qui te plais. Tu fais fumer ta carte, sortant des boutiques avec des sacs pleins les mains. Tu t'assieds sur un banc un moment et regarde tes pieds en rêvant.




   

   
.


Merci Yune ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

message posté (le) Ven 27 Juin - 20:02 dans Re: [libre à qui le veut~ ♥] Tu me fais danser du bout des doigts
     •  
  •     •  

« Salope. »
Comme des ongles crissant sur un tableau noir. Elle fait semblant de ne pas avoir entendu alors qu’un de ses dobermans aboie dans le vide. Son regard glisse vers l’autre extrémité de la pièce. Plus loin, le photographe responsable de la séance relâche ses nerfs à vif sur son manager. Il refuse de reprendre la séance sur des prétextes bidons. La vérité c’est qu’il est shooté et qu’il commence à avoir envie de vomir.
Ai, drapée dans un long manteau noir, observe la scène d’un œil inquiet. Un subtil changement dans l’expression de son manager a retenu son attention. Eichi est en colère, comprend-elle. L’espace d’une seconde, cette pensée lui glace le sang. Quand il repousse les lunettes sur son nez d’un doigt, elle sursaute. On s’en va. C’est un signal qu’ils ont instauré au début de leur coopération.
D’un geste elle ordonne à une assistante de l’aider à se changer et rassembler ses affaires. Les dobermans couchés sur ses pieds grognent quand elle se lève pour rejoindre les vestiaires. Elle bat des paupières.
« Chut. »
La séance d’aujourd’hui était un coup d’essai : l’agence cherchait à savoir si elle pouvait utiliser les ressources de ce studio indépendant. Il semblerait que ce ne soit pas le cas. Dès ses premiers pas dans le bâtiment, Ai a été accueillie avec mépris. Le directeur du studio était outré que l’agence l’envoie, elle entre tous. Elle le rebut de la nouvelle génération d’idoles.
Face à la condescendance des maquilleuses et des coiffeuses, Ai n’a pas pipé mot. Ces gens-là sont des idiots, a-t-elle pensé. Une conviction qui s’est renforcée à l’apparition hébétée du photographe.
Ce n’est pas une coïncidence si c’est Ai que l’agence a désignée. Dans ces cas-là elle est constamment utilisée comme cobaye ; Eichi dit que cela fait aussi partie de son travail. C’est une idée qu’elle déteste.

**

« Hé vous. »

Vêtue d’une robe en dentelle noire, les laisses des chiens dans une main et l’autre sur la hanche, Ai interpelle une jeune femme assise sur un banc.  Sous l’ombre de son chapeau, elle est à peine reconnaissable.
« C’est vous la nounou des toutous ? »

Elle a repris les mots de son manager, à court d’idées. Le surnom fait naître un sourire goguenard à la commissure de ses lèvres.
« Il faudrait que je sache combien de temps vous pouvez me les prendre. Récemment ma voisine a tapé un scandale parce que Jésus a essayé de la mordre, alors j’aimerais les éloigner un ou deux mois le temps que la situation se calme. »
A l’entente de son nom, le doberman émet un glapissement. Un instant d’inattention, Ai détourne le regard pour le fixer sur les passants puis elle pince les lèvres et plonge de nouveau ses yeux dans ceux de l’inconnue.
« Alors ? »
A aucun moment, elle n’envisage la possibilité qu’elle puisse se tromper de personne. Son manager lui a demandé de trouver une femme portant un foulard rouge, et cette femme en porte un. Epuisée, elle ne remarque pas son erreur.
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SPARKLING AVENUE • ☆☆☆☆☆
Féminin Date d'inscription : 22/06/2014
Messages : 354
Popularité : 400
Âge du personnage : 23 ans.
Métier : Mannequin pour de célèbres magazines féminins et pour quelques magazines masculins.
Présentation : here
Relationship : and here
Crédits : <miku>

( Propriété exclusive de Nagato. Tu la touches je mords kk ? 8) grrrrh )(Genre tu en mordrais d'autres ? D8 Mords moi, j'ai bon goût )

message posté (le) Dim 29 Juin - 19:26 dans Re: [libre à qui le veut~ ♥] Tu me fais danser du bout des doigts
     •  
  •     •  
Tu rêve un moment, regardant tes mains. Tu es souvent ailleurs ces derniers temps. Ton ventre crie famine. Tu irais bien manger quelque chose. Tu relève la tête en entendant une voix t'interpeller. Une jeune femme dans sa robe en dentelle noire et dans une pose pour le moins... Pétasse ! arrogante.
Elle te parle comme si tu étais la dernière des sous-merde. Tu n'apprécie pas vraiment ça. Tu fronce les sourcils et te relève en la regardant dans les yeux.

"Pardon mais il doit y avoir erreur sur la personne. Je suis pas une nounou pour toutou à sa mémère."

Quelle pétasse ! Voilà ce que tu te dis. Tu apparais pourtant dans pleins de magazines people et de mode. Tu n'as pas une tête de nounou à toutou. Elle doit forcément te reconnaître. Ou alors elle a vraiment de la merde dans les yeux. Tu sers la mâchoire, tu te sens insultée d'être comparée à une femme qui garde des chien de grosse mémère. Tes poings serrent en craquant. Tu fais tourner tes bagues autour de tes doigts en grinçant des dents. Tu veux lui en faire bouffer à cette fille.

HRP:
 




   

   
.


Merci Yune ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

message posté (le) Mar 8 Juil - 19:41 dans Re: [libre à qui le veut~ ♥] Tu me fais danser du bout des doigts
     •  
  •     •  
« Pardon mais il doit y avoir erreur sur la personne. Je suis pas une nounou pour toutou à sa mémère. »

Et mer-... Saperlipopette.
Ai écarquille les yeux dans une mimique de surprise. La main sur la hanche, elle prend le temps de dévisager l'inconnue outrée, puis fronce les sourcils en faisant la moue.
« Tu es sûre ? » demande-t-elle, suspicieuse.
Elle a l'air convaincue d'avoir trouvé la bonne personne en dépit des indices qui indiquent le contraire. C'est une forme d'entêtement naïve, et cela témoignerait sans doute d'une candeur rare si cela n'avait pas été prononcé par sa bouche ; mais puisque c'est elle qui l'a dit, ce ne sera jamais plus qu'une énième provocation.
Après réflexion, elle plonge une main dans le sac à main qu'elle porte en bandoulière et en ressort son téléphone portable. Ses doigts pianotent rapidement sur le clavier : « Photo ? » envoie-t-elle à son manager. Un instant court elle relève les yeux vers son interlocutrice et lui offre son plus beau sourire ; pardon pour l'attente. C'est d'une hypocrisie à hérisser le poil.
Son manager lui renvoie la photographie d'une fausse blonde quinquagénaire. Ai marque une pause – partagée entre hilarité et dépit.
« Tu as raison. Tu n'es pas la nounou des toutous. » conclut-elle les yeux rivés sur l'écran de téléphone, un rire coincé en travers de la gorge.
Elle lui fait de nouveau face, tandis qu'elle range son portable.
« Enfin, tu peux toujours le devenir. Il n'est jamais trop tard pour réaliser ses rêves. »
Soudain le temps se suspend à la fin de sa phrase. Ses mots, lascifs, s'égrènent au vent ; sous l'ombre de son chapeau, ses dents blanches dessinent un arc de cercle parfait. Elle a reposé dans un geste lent la main sur sa hanche.
D'un coup de langue, elle goûte sur ses lèvres le sel d'une seconde d'animosité.
Il n'y a rien de plus vendeur que la violence gratuite.
Rien de plus simple.
« Et sinon t'es qui ? » demande-t-elle.
Ai l'a reconnue, mais elle serait incapable de retrouver son nom. Ce n'est pas si grave, si ? Oh, et puis tant pis. Elle n'a pas peur de la colère de cette femme, puisqu'elle n'a peur de la colère que d'une seule femme au monde : sa tante.
Et sa tante ne serait pas en colère de la voir provoquer une autre idole en duel au beau milieu d'une rue passante. Sa tante serait fière.
C'est sur ce principe tordu que le monde d'Ai tourne.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SPARKLING AVENUE • ☆☆☆☆☆
Féminin Date d'inscription : 22/06/2014
Messages : 354
Popularité : 400
Âge du personnage : 23 ans.
Métier : Mannequin pour de célèbres magazines féminins et pour quelques magazines masculins.
Présentation : here
Relationship : and here
Crédits : <miku>

( Propriété exclusive de Nagato. Tu la touches je mords kk ? 8) grrrrh )(Genre tu en mordrais d'autres ? D8 Mords moi, j'ai bon goût )

message posté (le) Dim 27 Juil - 14:47 dans Re: [libre à qui le veut~ ♥] Tu me fais danser du bout des doigts
     •  
  •     •  
Elle te prend en photo pour l'envoyer à tu ne sais qui. Elle te gratifie un sourire qui sent l'hypocrisie à des kilomètres à la ronde. Tu soupire tout bas. Qu'elle cruche, bon sang. Tu la regarde d'un air blasé, elle le fait exprès. Elle fait mumuse avec toi cette pimbèche, et comme une imbécile, tu rentre dans son jeu. Qu'elle stupidité. Ça fait fait peur.
Elle te provoque encore avec son histoire de nounou pour chien. Tu la regarde droit dans les yeux.

"Je crois que tu saisis pas bien le truc. Tu le fais exprès ?" tu la toise du regard puis reprend. "Je pose pour des magazines de mode. C'est bien mieux que de garder des toutous puant et qui aboient sans cesse pour un rien."

La blonde demande ton nom. Elle en fait vraiment exprès. Ou alors elle est vraiment conne stupide.

"Je suis Miku Kojima. Une des mannequin de la Sparkling Avenue. Je suppose que tu es Ai." Tu lève les yeux aux ciels et la regarde en replaçant bien tes lunettes de soleil. "Je me souviens de toi, oui. Je rigole toujours de tes rôles dans les films. Pas une super relation. Pas très bien vue du public. La maîtresse méprisable. Ça te vas bien."

Ta bouche dessine un large sourire, faisant scintiller tes dents. Tu essaye de la provoquer en retour. Tu regarde ton téléphone pour vérifier que ton agent ne t'appelle pas, dans une telle situation, ce serait fâcheux. Ça faisait un moment que tu ne t'étais pas "amusée" ainsi. Autant jouer avec elle jusqu'au bout. C'est plus marrant. Ton regard se pose sur ses chiens. Ce que tu déteste ces bestioles. Ça bave partout, ça mord, ça aboie pour un rien. Ils ont l'air d'avoir un caractère tout aussi merdique énervant que leur maîtresse.

HRP:
 




   

   
.


Merci Yune ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

message posté (le) dans Re: [libre à qui le veut~ ♥] Tu me fais danser du bout des doigts
     •  
  •     •  
Revenir en haut Aller en bas
 

[libre à qui le veut~ ♥] Tu me fais danser du bout des doigts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
STARDUST :: Conclusion :: Bibliothèque des RPs-