Partagez | 
 

 LϞST — sakon+jousuke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
avatar
HIJIKATA ENT. • ☆☆☆☆☆ cactus uke 4ever <3
Date d'inscription : 16/07/2014
Messages : 169
Popularité : 242
Âge du personnage : 30 yo.
Métier : producteur de cinéma.
Présentation : bang bang, my baby shoot me down
Relationship : eww
Crédits : <YOYO/KURO> LE BGAY
KEKEKEKEKE (ELE KESTUFOUS) (WHY SAKON LAISSE MWA EXPRIMER MON AMOUR POUR TWA)(MDRRRR JTM)

message posté (le) Ven 29 Aoû - 22:52 dans LϞST — sakon+jousuke
     •  
  •     •  
silenced by the night +

C’était étrange. Il se sentait si vide d’un coup, si nauséeux. Il avait l'impression d'avoir reçu un coup de batte dans le crâne, d'avoir abusé avec le nombre de verre de gin, et d'avoir trop fermé les yeux. Il se souvenait avoir été poursuivi par une légion de canards, et qu’un des canards avait sorti un fusil qui tirait des cactus pour venger les siens qu’il disait… Ah non, c’était peut-être un mauvais rêve. Les battements frénétiques de son cœur ne semblaient guère vouloir s’arrêter. Il sentait sa poitrine se soulever à chaque pulsation. Sakon aurait pu se redresser pour pouvoir calmer les battements de son coeur et pouvoir mieux respirer mais il était bien dans son lit, son visage étouffé par son oreiller. Se redresser accentuerait surement ses migraines, et là, il avait trop la flemme de se lever. Il était bien dans son lit, même si il manquait à chaque instant de mourir étouffer à cause de son oreiller. Il avait du mal à percevoir s’il faisait jour ou pas mais il le déduit en sentant une étrange chaleur se faire ressentir sur une de ses omoplates. Il grogna légèrement pour montrer son contentement, ses yeux désespérément fermés.

Sakon ne se souvenait pas vraiment de ce qu’il avait fait la veille pour avoir un mal de crâne aussi intense. Bon certes, il pouvait aisément deviner qu’il avait bu comme un trou la veille malgré le fait qu’il ne tienne pas du tout l’alcool. Certes. Mais il ne comprenait pas l’étrange élancement qu’il avait sur ses hanches, comme s’il avait fait un exercice plutôt intense avec. Enfin, ce n’était pas grave. Mais alors qu’il voulait se rendormir et tenter d’échapper aux canards, sa migraine le foudroya soudainement et un gémissement - étouffé de douleur s’échappa de sa bouche. La main qui pendait en dehors du lit, partit s’égarer dans sa chevelure comme si cela pourrait faire passer ses maux de tête. C’était étrange d’ailleurs, jamais ses bras ne pendaient dans le vide puisqu’il dormait toujours étaler au centre de son lit. Enfin quand Sakon dormait, la logique n’existait pas. Alors il ne penserait pas que c’était la première fois qu’il bougeait dans son sommeil puisque ordinairement, il ne bougeait jamais et ressemblait à un mort. Il avait d’ailleurs provoqué plusieurs frayeurs aux personnes chez qui il avait déjà dormi une fois avec sa façon de dormir. Sa main gauche était dans sa chevelure alors qu’ordinairement il utilisait toujours sa main droite, il n’avait pas pu l’utiliser parce que quelque chose bloquait son utilisation. Pourtant il n’avait pas d’animaux même si ils auraient été la bienvenue dans cette maison plutôt spacieuse. Mais comme Sakon dormait, alors ses doutes n’existaient pas.

C’est à ce moment-là qu’il entendit quelque chose à ses côtés. Il avait du mal à identifier ce qu’il entendait parce que Sakon était toujours dans les vapes alors il s’autorisa à tourner légèrement sa tête pour que seul son oeil droit soit visible. Il ouvrit à moitié son oeil pour voir une silhouette. La silhouette était floue mais Sakon distinguait une chevelure qui se balançait. Ok, il avait donc ramené une fille chez lui pour se la taper, d’accord. Ça faisait longtemps que ce n’était pas arrivé. Mais comme Sakon était toujours K.O. et qu’il en avait marre de cette voix qui parlait - ou il ne savait quoi - trop, il finit par tendre sa main pour atteindre son crâne et le pousser contre l’oreiller sur lequel la fille avait dormi jusqu’à présent avant de lancer un sec « Ta gueule. Et dors. » Un vrai tue-l’amour. Mais qu’importe, son sommeil était toujours une priorité dans sa vie.




MOONCHILD + he felt that his whole life was some kind of dream and he sometimes wondered whose it was and whether they were enjoying it.



bagdad:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
TOKYOÏTE • simple citoyen
Masculin Date d'inscription : 04/08/2014
Messages : 42
Popularité : 4
Âge du personnage : 29 ans
Métier : Serveur dans un petit café/restaurant et chanteur à mi temps dans un café concert.
Présentation : ici mes licornes d'amour. ♥️
Relationship : viens fumer avec moi. ♥️
Crédits : <miku>

C'est moi le violeur de chaton (kiséki squatte là ? XDD) (C Balthazar ton padre ZBREH) (nan papa, laisse mes chatons tranquilles ! )

message posté (le) Sam 30 Aoû - 0:43 dans Re: LϞST — sakon+jousuke
     •  
  •     •  
Urk. Tu as la tête lourde et l'intérieur du crâne complètement vide. Limite si il y aurait pas un singe qui jouerait de la cymbale tellement c'est vide. Tu te rappelle même pas de la veille. Le moindre bruit t'agresse les oreilles. Même le simple son de ta peau nue frottant sur les draps. Tu te passe une main sur le visage en déglutissant. C'que t'as bu hier, t'as dépensé sans compté. Et les verres de whisky par ici, les verres de rhum par là et d'autres cocktails aux noms plus farfelus les uns que les autres. Surtout qu'en plus de ça, t'as fumé tes pétards bien garnis. Avec tout c'que t'as consommé t'étais plus qu'en train de planer. T'aurais dû voir ta gueule. Tu peux même te regarder maintenant remarque. Tu ressemble à un panda avec tes cernes.

Tu bouge un peu et ressent une forte douleur au bas du dos et au derrière. Ouh la vache, heureusement que tu te souviens de rien. Pour toi c'est juste une mauvaise position durant ton sommeil et une constipation qui ont eu raison de toi. Hahaha, la blague, si seulement tu pouvais te souvenir. Tu sens présence derrière toi. Bah sûrement le fruit de ton imagination que tu te dis, hein ? Que nenni ! Y a vraiment quelqu'un derrière. La chaleur de cette personne te réchauffe un peu. Ouais, t'es stupide mec. Tu grogne légèrement quand la douleur te lance. T'essaye d'être discret pour que la nana... Une nana ? Huehuehue. Bah oui bien sûûûûûûr. Tu te raidis en entendant un viril "Ta gueule. Et dors." OMG OMG ! MAIS C'EST QUOI CE DÉLIRE ?! NAAAAAAAAAAAN C'EST PAS POSSIBLE ! HEIN ? C'EST UN CAUCHEMAR. Ou alors la gonzesse a une voix grave. Essaye de te rassurer tant que tu veux. Au pire si c'est un mec, c'est pas grave si c'est pas toi qui est dessous hein ? Wink wink. La blague. Ta virilité est touchée et y a rien de plus hilarant que te voir flipper comme une fillette pour te rassurer. Si c'est pas cute de voir le petit Jousuke dans cet état.
HRP ♥:
 


Jousuke vous mate en black, ou #000000 pour les intimes. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar
HIJIKATA ENT. • ☆☆☆☆☆ cactus uke 4ever <3
Date d'inscription : 16/07/2014
Messages : 169
Popularité : 242
Âge du personnage : 30 yo.
Métier : producteur de cinéma.
Présentation : bang bang, my baby shoot me down
Relationship : eww
Crédits : <YOYO/KURO> LE BGAY
KEKEKEKEKE (ELE KESTUFOUS) (WHY SAKON LAISSE MWA EXPRIMER MON AMOUR POUR TWA)(MDRRRR JTM)

message posté (le) Sam 30 Aoû - 19:21 dans Re: LϞST — sakon+jousuke
     •  
  •     •  
silenced by the night +

Sakon pensa qu’après avoir parlé à l’inconnue - enfin parler était un grand mot dans cette situation - il aurait pu finir sa nuit tranquillement et pourquoi pas elle aussi, sauf si elle voulait rentrer chez elle pendant qu’elle dormait, ou un truc dans le genre, mais il ne trouva pas la paix. Juste après avoir parlé, il avait senti le matelas remué brutalement de façon irrégulier comme si l’inconnue essayait de quitter le lit mais qu’elle n’y arrivait pas. A cet instant précis, il voulait soit la ligoter pour qu’elle ne puisse plus bouger - et éventuellement passé pour un gros pervers - ou la pousser hors du lit avec son pied pour l’aider, même si elle devait se casser la gueule contre le parquet. On lui avait dit quand il était petit de ne pas frapper les filles, mais à ce stade il en avait rien à foutre. Enfin non, il n’avait pas envie d’aller à l’hôpital pour qu’elle se fasse soigner - politesse quand tu nous tiens -, il avait déjà à faire à l’hôpital avec un certain trentenaire de la f-lawless factory.

Alors Sakon fit la seule chose qu’il pouvait encore faire correctement : grogner. Il finit alors par extirper sa tête de son oreiller et ouvrir difficilement ses paupières, il constata en passant que le soleil était déjà levé. Il ferma subitement les yeux et les rouvrit pour s’habituer à la lumière et tourna la tête vers l’inconnue, toujours aussi k.o. « Qu’est ce que tu ne comprends pas dans « Ta gueule et dors. » ? » Cracha-t-il, agacé. Puis Sakon rouvrit un peu plus les yeux, avant de détailler l’abdomen nu où… rien ne pendait. Ah. Une fille pouvait-elle avoir une poitrine aussi petite. Il pencha négligemment la tête pour distinguer un torse parsemé de quelques poils, mais sans poitrine. Ah. Un homme. Il avait surement un peu déconné. « Ah mais. D’accord. » Finit-il par dire, toujours sonné avant d’ajouter un « Bonne nuit. » en laissant tomber sa tête contre son oreiller pour pouvoir dormir. L’alcool lui montait à la tête, il pouvait l’affirmer sans aucun doute. Il était quand même capable de ne pas se tromper sur le sexe d’une personne, non ?

Spoiler:
 




MOONCHILD + he felt that his whole life was some kind of dream and he sometimes wondered whose it was and whether they were enjoying it.



bagdad:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
TOKYOÏTE • simple citoyen
Masculin Date d'inscription : 04/08/2014
Messages : 42
Popularité : 4
Âge du personnage : 29 ans
Métier : Serveur dans un petit café/restaurant et chanteur à mi temps dans un café concert.
Présentation : ici mes licornes d'amour. ♥️
Relationship : viens fumer avec moi. ♥️
Crédits : <miku>

C'est moi le violeur de chaton (kiséki squatte là ? XDD) (C Balthazar ton padre ZBREH) (nan papa, laisse mes chatons tranquilles ! )

message posté (le) Dim 31 Aoû - 10:58 dans Re: LϞST — sakon+jousuke
     •  
  •     •  
La douleur en bas des reins s'intensifiait quand tu te réveillais, ce qui t'arrache un grognement plus sourd cette fois là. Tu te frottes les reins en gémissant de douleur. Tu pries intérieurement pour que ce ne soit pas. Pas aimable la nana, vraiment pas sympa. Pourquoi tu l'as suivie chez elle si c'est pour regretter plus tard ? Enfin elle... C'est vite dit. Parce que la fille, elle a de bons pectoraux avec un service trois pièces à la place de sa grotte humide. Tu l'entends grogner avant de parler.

"T'es bien gentille mais j'ai mal au..."

Tu remarque enfin que ce n'est pas une fille quand il se penche pour regarder ton torse de près. Tu écarquille les yeux en te rassurant que c'est toi qui étais au dessus si vous avez couchés ensemble. Ahah, rassure toi autant que tu veux. T'es trop stupide et têtu pour comprendre que c'est toi qui était dessous et que t'as pris cher. Fallait vous voir hier soir, entre lui qui bourrait comme un bœuf et toi te laissant faire. C'était drôle à voir.

"Comment ça bonne nuit ? On... On a fait quoi hier soir ?!"

Tu te masse le crâne en le fixant. Alors là c'est la meilleure, tu veux qu'il te réponde quoi ? On a joué tout nu au pingpong et c'était cool. Ou bien on a fait une balade à dos de cheval. C'est une preuve de ta stupidité.
HRP:
 


Jousuke vous mate en black, ou #000000 pour les intimes. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar
HIJIKATA ENT. • ☆☆☆☆☆ cactus uke 4ever <3
Date d'inscription : 16/07/2014
Messages : 169
Popularité : 242
Âge du personnage : 30 yo.
Métier : producteur de cinéma.
Présentation : bang bang, my baby shoot me down
Relationship : eww
Crédits : <YOYO/KURO> LE BGAY
KEKEKEKEKE (ELE KESTUFOUS) (WHY SAKON LAISSE MWA EXPRIMER MON AMOUR POUR TWA)(MDRRRR JTM)

message posté (le) Dim 31 Aoû - 21:36 dans Re: LϞST — sakon+jousuke
     •  
  •     •  
silenced by the night +

Sakon allait s’endormir pour pouvoir enfin quitter son rêve - logique imparable -, quand il entendit une voix très masculine répondre à son bonne nuit. « Comment ça bonne nuit ? On... On a fait quoi hier soir ?! » C’est à ce moment-là qu’il réalisa qu’il ne dormait pas, qu’il n’était pas encore en train de rêver et que c’était la réalité. Il n’y avait plus de canards tueurs qui le poursuivaient juste un homme avec de longs cheveux bruns ou noirs, qu’importe. L’inconnu avait d’ailleurs une partie de son crâne rasé, il ne l’avait remarqué que maintenant alors que ça sautait clairement aux yeux. Enfin aux yeux d’une personne qui n’était pas aussi K.O. que l’était Sakon à l’instant présent. Quoi qu’il en soit, Sakon finit par ouvrir les yeux en faisant une croix sur l’idée de finir sa nuit en paix. Il n’allait pas l’avoir, sa paix, pas avec cette énergumène qui troublait son sommeil. Mais il était chez lui quand-même !

Sakon finit par lever se décoller de son oreiller et se redressa. Il réalisa en passant qu’il était torse nu. C’est en arrangeant ses draps pour qu’il couvre mieux ses jambes qu’il réalise qu’il n’était pas torse-nu mais complètement nu. C’était clair à présent, il avait vraiment du bien s’amuser la veille. Prenant le garçon a ses côtés en pitié, il finit cependant par lui répondre pour ne pas que le suspense ne le tue. « Ce qu’on a fait hier soir ? Bah, on a baisé. » Lui répondit-il toujours séchement, comme si c’était évident. Il ne fallait pas avoir l’intelligence d’Einstein pour le comprendre n’empêche ; ils étaient tous les deux nus - d’ailleurs une partie de leurs vêtements jonchait le sol de sa chambre, le reste devait être éparpillé tout le long du couloir à l’extérieur de sa chambre - et ils souffraient tous les deux de douleur post-sexe. Sakon remarqua au passage l’un des suçons qu’il avait fait au garçon sur son épaule droite. Il passa une main sur son visage, regrettant de ne finalement pas pousser du lit. Quoique, l’inconnu aurait surement été plus bruyant juste après cette épisode. Il leva les yeux vers lui, et remarqua qu’il était étrangement paniqué ou il réagissait comme une personne qui ne réalisait toujours pas ce qu’il avait fait. Ou peut-être était-il en couple ? Enfin qu’importe, Sakon savait qu’il allait devoir parler plus que d’habitude et ça le faisait chier. « Quoi encore ? T’as encore mal ? » T’as encore mal au derrière, Monsieur le perturbateur de sommeil? Et ses maux de tête qui revenaient, pourquoi la vie était aussi cruelle ? Enfin, cette journée.




MOONCHILD + he felt that his whole life was some kind of dream and he sometimes wondered whose it was and whether they were enjoying it.



bagdad:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
TOKYOÏTE • simple citoyen
Masculin Date d'inscription : 04/08/2014
Messages : 42
Popularité : 4
Âge du personnage : 29 ans
Métier : Serveur dans un petit café/restaurant et chanteur à mi temps dans un café concert.
Présentation : ici mes licornes d'amour. ♥️
Relationship : viens fumer avec moi. ♥️
Crédits : <miku>

C'est moi le violeur de chaton (kiséki squatte là ? XDD) (C Balthazar ton padre ZBREH) (nan papa, laisse mes chatons tranquilles ! )

message posté (le) Mar 2 Sep - 15:27 dans Re: LϞST — sakon+jousuke
     •  
  •     •  
Tu le regarde se redresser correctement, ton regard se pose par terre, vos fringues jonchent le sol. Il te prend à ses côtés et là tu comprends, puis il confirme. Ahahah. Là tu comprends enfin. T'es vraiment stupide quand tu t'y met, c'est drôle à voir, tu panique trop. Tu couine légèrement quand la douleur te lance d'un coup. Ta main glisse sur le bas de ton dos et tu masse là où ça fait mal.

"Bien sûr que j'ai mal. On a pas du y aller de main morte. Enfin, surtout toi."

Tu soupire et te lève pour attraper ton paquet de cigarettes dans ton pantalon, refilant ton boxer au passage. Tu te masse les fesses en grognant.

"Je peux fumer où ?"

Tu récupère ton briquet en même temps et glisse un cigarette entre tes lèvres. Hah pauvre Jousuke, tu t'oblige à fumer pour passer un peu ton irritation et ton énervement. Bah oui, tu viens de comprendre que c'est toi qui étais en dessous. Tu vas cloper là où il t'a indiqué, jurant tout bas. Tu t'amuse à faire des ronds de fumée pour passer un peu le temps.


Jousuke vous mate en black, ou #000000 pour les intimes. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar
HIJIKATA ENT. • ☆☆☆☆☆ cactus uke 4ever <3
Date d'inscription : 16/07/2014
Messages : 169
Popularité : 242
Âge du personnage : 30 yo.
Métier : producteur de cinéma.
Présentation : bang bang, my baby shoot me down
Relationship : eww
Crédits : <YOYO/KURO> LE BGAY
KEKEKEKEKE (ELE KESTUFOUS) (WHY SAKON LAISSE MWA EXPRIMER MON AMOUR POUR TWA)(MDRRRR JTM)

message posté (le) Dim 7 Sep - 20:05 dans Re: LϞST — sakon+jousuke
     •  
  •     •  
silenced by the night +

Sakon plissa ses yeux, toujours pas habitué à la lumière du jour qui filtrait de la fenêtre de sa chambre. Il n’avait pas eu le temps de baisser les stores à cause de ses activités nocturnes avec l’individu de sexe masculin qui était à ses côtés, tout aussi nu que lui. Il s’interrogea sur la veille, et sur le comment il n’avait pas pu se rendre compte que c’était un garçon. Il s’en fichait évidemment, il n’était pas un hétéro pur et dur, mais il se demandait clairement comment il n’avait pu ne pas se rendre compte de ce détail. L’alcool avait tellement du lui monter à la tête pour qu’il reste buter sur le détail avec les cheveux. Enfin, ce qui était fait et fait.  Sakon regarda donc l’homme se lever pour aller chercher son caleçon, laissant au vert une vue imprenable sur ses fesses même si l’homme avait toujours les yeux plissés. « Bien sûr que j'ai mal. On a pas du y aller de main morte. Enfin, surtout toi. » Entendit Sakon de l’homme. Ordinairement, il aurait souri, enfin ça aurait été un sourire à la Sakon, c’est à dire débordant de sarcasme. Mais cette fois, il préféra bailler que parler, paresseux de son état. Il vit l’homme remettre son caleçon en place, et prendre un paquet de cigarette, lui demandant en passant « Je peux fumer où ? » Avant même que Sakon ne lui réponde - enfin lui esquisse un geste vague - il alluma sa cigarette et se mit à fumer dans sa chambre. Dans sa chambre, oui. Il n’était pas contre les cigarettes, lui-même ne fumait de temps en temps en période de déprime, mais il refusa que toute cette fumée ne s’échappe dans sa chambre alors Sakon étira sa jambe et lui donna un léger - bon, moyen - coup de pied au dos pour qu’il se retourne. « Pas ici, fais le dans le couloir. » Articula-t-il, avant de laisser l’homme quitté la chambre pour aller dans le couloir et admiré le petit jardin zen qui se trouvait au coeur de la maison.

Sakon se laissa tomber sur le lit, pensif. Il passa une main dans ses cheveux et attrapa son téléphone pour envoyer un message à l’homme de sa vie (fallait que je le dise ahahah luv). Une fois la tâche finie, Sakon quitta son lit, le visage toujours aussi amoché par le manque de sommeil qui lui était vital. Il ouvrit un tiroir et tira un caleçon neuf qu’il enfila, ainsi qu’un vieux pantalon gris et une chemise qu’il ne prit pas la peine de boutonner. Une fois habillé, il quitta sa chambre pour rejoindre son coup d’un soir. « Un petit déjeuner avant que tu partes, ça va? » Demanda-t-il, le plus calmement possible.




MOONCHILD + he felt that his whole life was some kind of dream and he sometimes wondered whose it was and whether they were enjoying it.



bagdad:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
TOKYOÏTE • simple citoyen
Masculin Date d'inscription : 04/08/2014
Messages : 42
Popularité : 4
Âge du personnage : 29 ans
Métier : Serveur dans un petit café/restaurant et chanteur à mi temps dans un café concert.
Présentation : ici mes licornes d'amour. ♥️
Relationship : viens fumer avec moi. ♥️
Crédits : <miku>

C'est moi le violeur de chaton (kiséki squatte là ? XDD) (C Balthazar ton padre ZBREH) (nan papa, laisse mes chatons tranquilles ! )

message posté (le) Lun 15 Sep - 13:41 dans Re: LϞST — sakon+jousuke
     •  
  •     •  
Ton regard se perd dans le décor, une maison typique japonaise (j'sais pas si ça se dit mais pas grave °u°), tu balance tes jambes dans le petit vide du jardin. Tu te frotte doucement la nuque en finissant ta cigarette. Tu songe a sérieusement arrêter te fumer tes pétards quand tu bois pour éviter les conneries dans ce genre une nouvelle fois. Mal au cul une fois, mais y aura pas de deuxième fois. T'es pas branché bite et ça touche ta virilité. Même si elle est déjà bien dégradée avec toutes tes conneries. Tu fera plus attention à l'avenir. Tu écrase ta clope et la garde entre les doigts pour la jetter quand l'autre grognon sera sortit de sa chambre. Quel gros con, aimable comme une porte de prison et en plus il me donne un coup de pied pour que je sorte.

Tu te retourne en entendant l'inconnu.

"Ça me va mais avant que je me rhabille. J'me pèle le cul comme ça."

Tu reprends vite fais tes affaires et enfile avec peine ton pantalon. Tu couine dès que tu ressens la douleur te lancer. Il t'a bourrinné comme un boeuf, t'imagine même pas. Tu referme ta chemise tout en le suivant puis retrousse tes manches avant de bien remettre tes bretelles. Tu pousse un léger soupire en constatant que t'as fini toute ton herbe et que le reste se trouve chez toi. T'aurais bien fumé un pétard en sortant d'ici.

"Si tu as du thé ça me va. J'suis pas très café."


Jousuke vous mate en black, ou #000000 pour les intimes. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar
HIJIKATA ENT. • ☆☆☆☆☆ cactus uke 4ever <3
Date d'inscription : 16/07/2014
Messages : 169
Popularité : 242
Âge du personnage : 30 yo.
Métier : producteur de cinéma.
Présentation : bang bang, my baby shoot me down
Relationship : eww
Crédits : <YOYO/KURO> LE BGAY
KEKEKEKEKE (ELE KESTUFOUS) (WHY SAKON LAISSE MWA EXPRIMER MON AMOUR POUR TWA)(MDRRRR JTM)

message posté (le) Sam 4 Oct - 22:38 dans Re: LϞST — sakon+jousuke
     •  
  •     •  
silenced by the night +

Ce petit déjeuner, c’était devenue une espèce de tradition, c’était une façon de se racheter auprès des dieux du Shintoïsime pour ses pêchés. Il n’y avait rien à comprendre, Sakon avait été élevé dans un milieu plutôt traditionnel et on lui avait appris des choses qui étaient rapidement rentrées dans son quotidien sans pour autant qu’il sache - ou qu’il s’intéresse - à la signification de celle-ci. Il disait généralement que c’était par politesse, ou qu’ils partageaient le même lit donc ils partageraient le même repas avant de quitter la maison et de continuer leur vie chacun de leur côté. Sakon s’était habitué à cette tradition, que certains de ses coups d’un soir ne comprenaient pas, imaginant que le faux-trentenaire de tête voulait établir un lien entre eux pour ensuite qu’ils se casent ensemble. Cette idée le faisait soupirer de lamentation d’ailleurs, plongé dans l’incompréhension la plus totale quand il était le vert était pleinement réveillé. Il y en avait bien eu un ou deux qui avaient essayé de s’accrocher à lui, des personnes qu’il avait aussitôt chassé de chez lui parce que ça l’avait fait plus chier qu’autre chose.

Le téléphone vibra, incompréhension. Au même moment, le garçon finit par briser le silence. « Ça me va mais avant que je me rhabille. J'me pèle le cul comme ça. » Il n’attendit même pas que Sakon lui réponde pour s’engager dans la chambre et s’y enfermer pour s’habiller. L’homme devait être pudique. (JOUJOU LE PUDIQUE 8D) Sakon n’avait même pas remarqué qu’il n’était pas habillé, ses sens étaient toujours aussi diminué en phase de réveil. Il pianota rapidement sur son téléphone avant de le re-ranger dans sa poche. Sakon releva la tête quand il entendit la porte se réouvrir avec fracas, avec le garçon habillé. « Si tu as du thé ça me va. J'suis pas très café. » Sakon remarqua alors sa posture très étrange, le faisant presque sourire de façon sadique. Il ferma les yeux une fraction de seconde avant de se détourner et de commencer à marcher. « Suis-moi. » Et Sakon entama une longue marche dans le couloir fait de bois qui les ramènerait jusqu’à la cuisine. Il jeta un coup d’oeil au petit jardin zen qu’il appréciait particulièrement. Une fois arrivée dans la cuisine - une des rares pièces a peu près meublé correctement -, il invita l’homme à entrer. « Du thé en sachet, ça ira ? » Demanda-t-il à son invité le dos tourné, alors qu’il alluma sa machine à café.




MOONCHILD + he felt that his whole life was some kind of dream and he sometimes wondered whose it was and whether they were enjoying it.



bagdad:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

message posté (le) dans Re: LϞST — sakon+jousuke
     •  
  •     •  
Revenir en haut Aller en bas
 

LϞST — sakon+jousuke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
STARDUST :: Conclusion :: Bibliothèque des RPs :: Maison de Sakon Tsukiyo.-