Partagez | 
 

 Kanra • Ce n'était qu'un malentendu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
avatar
HIJIKATA ENT. • ☆☆☆☆☆
Date d'inscription : 03/08/2014
Messages : 30
Popularité : 145
Âge du personnage : 24 ans
Métier : Acteur/Mannequin/Musicien
Présentation : ici
Crédits : Miku Kojima

message posté (le) Mer 29 Oct - 9:14 dans Kanra • Ce n'était qu'un malentendu
     •  
  •     •  





Ce n'était qu'un malentendu !





Cela aurait pu être une merveilleuse journée pour Eiji, tout avait pourtant bien commencé. Il s'était levé avec le sourire, chose rare puisque d'ordinaire il était épuisé. Il avait ensuite préparé le petit déjeuner ainsi qu'une deux bentôs, un pour son frère et un pour son colocataire. Il avait pris le temps de manger puis avait accompagné son petit frère chez ses amis pour un anniversaire. Il avait confié son numéro de téléphone en cas de problème ainsi que celui de Nagato, son colocataire s'il se retrouvait être injoignable. Puis le cœur un peu lourd de voir son frère seul, sans lui dans les parages, il s'en alla. Aujourd'hui il n'avait aucun entretien d'embauche, pas le moindre casting, il était libre.

Et vu qu'il avait reçu son chèque pour son dernier boulot : un rôle secondaire dans un épisode d'une série ennuyeuse. Il avait décidé d'aller faire du shopping, seulement le nécessaire bien entendu : de nouveaux vêtements pour lui et son frère. Il s'habilla, se fit une petite beauté : jean et chemise blanche, bottes noires, cheveux coiffés. Il alla se promener, non pas dans les zones commerciales luxueuses aux prix exorbitant mais dans une petite boutique, une sorte de braderie. Il acheta plusieurs vêtements, essentiellement pour lui puis il quitta la petite rue commerçante pour se diriger vers le centre commercial. Là bas il se concentra sur le rayon "enfant" et refit la garde robe de son petit frère. C'est les bras chargés qu'il quitta le quartier, se promenant un peu avant de rentrer. Jusqu'au moment où un type le heurta brutalement.

Rien qu'à sa tête Eiji comprit ce dont il s'agissait, surtout qu'il venait de faire tomber un sac. Il le récupéra rapidement et se leva, l'homme prit la fuite en entendant le sifflet du policier. Eiji eut juste le temps de se retourner pour voir arriver vers lui un policier avec son sifflet entre les lèvres et sa matraque à la main. Il était suivi d'une belle jeune femme, blonde. Et alors qu'il levait les mains pour faire signe qu'il avait le sac, il n'imaginait pas que le policier pensait qu'il était le coupable. A peine fut-il arriver à son niveau qu'il lui asséna un coup violent à la tête. Heureusement, le blond réussi à se protéger juste à temps. Il était complètement choqué par ce qui venait de se passer. Tant et si bien qu'il resta les yeux grands ouverts devant un policier qui lui vociférait des insultes avant de lui arracher le sac des mains.

Lorsque l'homme voulut lui donner un autre coup Eiji l'arrêta cette fois-ci et lui arracha sa matraque, il poussa un long soupir avant de s'éclaircir la voix et de se mettre à parler aussi calmement qu'il le pouvait malgré la colère palpable qu'on pouvait saisir dans le son de sa voix.
- Avant d'attaquer les gens vous devriez peut-être penser à vérifier s'ils sont réellement coupables. Votre voleur est parti depuis un moment.
Il se retint de l'insulter, ça aurait pu le mettre de mauvaise humeur, du moins plus qu'il ne l'était déjà.












. . . 
Revenir en haut Aller en bas
HIJIKATA ENT. • ☆☆☆☆☆
Féminin Date d'inscription : 04/08/2014
Messages : 113
Popularité : 261
Âge du personnage : 22 ans
Métier : Danseuse, chorégraphe et occasionnellement, mannequin lingerie
Présentation : Sa miajesté la blonde
Relationship : Macarena Hey Macarena
Crédits : by me

message posté (le) Mer 29 Oct - 14:55 dans Re: Kanra • Ce n'était qu'un malentendu
     •  
  •     •  


Ah Tokyo, ville emblématique du Japon et surtout la plus visitée par les touristes étrangers. Kanra vivait depuis un long moment déjà dans son appartement fort plaisant pour une femme célibataire avec un chat. Oui, la blonde avait un chat, qui lui servait accessoirement de chien de garde. Méfiez-vous de ses moustaches symétriques et de sa bouille d'ange, c'est un chat très possessif. Sa maîtresse, c'est SA maîtresse. Point. Le ciel était dégagé, aucun nuage en vue. Cela aurait pu être une journée magnifique, à prendre un café en terrasse, à exhiber ses jambes en ville et à faire de multiples achats sans aucun intérêt, mais non, le bon Dieu avait décidé que la journée de la blondie allait se passer autrement. Habillé d'un short en jean, d'un haut noir au dos transparent surmonté d'un kimono à motif fleuri, Kanra était prête à sortir. Le maquillage ? Quel maquillage ? Kanra n'a nullement besoin de tartiner son visage de fond de teint ou bien de crayon qui lui ferait ressembler à The Grung plus qu'à une femme. Munie de son sac à main, elle sortit de son appartement, ayant préalablement donné des croquettes et de l'eau à son cher et tendre félin. Venant descendre les escaliers de son appartement, saluant poliment avec un joli sourire hypocrite son proprio, un vieux pervers toujours fourré dans sa grotte remplie de nichon imprimé. Rien que d'imaginer l'intérieur de son appartement fit frissonner de dégoût notre belle américaine qui ne perdit pas son temps pour aller directement vers le centre commercial le plus proche de chez elle. Il était en plus d'avoir des prix abordables, très diversifiés ! Sauf en matière de vêtements plus sportifs, où là, elle devait marcher encore quelques kilomètres pour trouver une boutique convenable. C'est donc en pénétrant dans l'immense centre commercial qu'elle se dirigea directement vers un café, venant prendre un café à emporter, à l'Américaine quoi. Oui, Kanra aimait bien retrouver ses habitudes de blonde venant d'Amérique du Nord, cela lui rappelait sa nationalité et surtout, ça lui donnait un côté femme active ! Alors que non. Elle glandait dans chaque petite boutique. Jetant de brefs regards ici et là. Rien d'intéressant. Elle avait tout vue, sauf l'homme qui vint lui dérober en toute beauté son sac. Elle n'avait même pas senti son sac quitter son bras... Par contre, elle avait senti quelques choses de très désagréables parcourir sa gorge. Kanra n'est pas le genre de femme à crier au voleur, attendant qu'un beau gosse vienne lui ramener son sac. Non. Elle, est bien, elle se démerdait toute seule, toujours. Et aujourd'hui n'allait pas faire exception ! C'est donc sans attendre qu'elle prît en chasse sa "proie", venant éviter du mieux qu'elle put toutes les personnes sur son passage avant de voir un policier et de sans aucun tact, venir lui crier dessus.

« Bougez-vous le cul! Il m'a pris mon sac ! »

Ah... Tellement élégante dans ses propos. Ça pourrait en faire verser une larme. C'est donc avec son compère le policier palmé, car il avait une drôle de façon de courir, qu'elle continua sa course-poursuite qui la mena en dehors de l'enseigne commercial. Elle ne voulait pas le perdre de vue, elle avait tout, vraiment tout dans son sac. C'est donc après plus de vingt minutes de course acharnée qu'elle tomba nez à nez avec son voleur... Mit à part son acte, il avait un visage plutôt... Joli, il fallait l'avouer, mais il n'avait pas l'air épuisé et surtout, surpris. Mais qu'importe, elle ne voulait rien entendre, après tout, elle était la victime et lui le voleur non ?

« Bien sûr, ils disent tous ça. »

Un ton froid, voilà comment cette phrase fut prononcée. Elle vint reprendre des mains du jeune homme son sac, sans aucune délicatesse là non plus, elle n'avait pas à se retenir pour lui. L'Américaine vint se placer devant le policier, étant donc, face à face avec le présumé coupable, le dévisageant un long moment.

« T'es rapide, mais pas assez pour m'échapper. Tu sais qu'avec ta connerie, tu vas dormir en prison ce soir ? »



Kanra Iehisa chouchoute son chat en #D3B7B6

Revenir en haut Aller en bas
avatar
HIJIKATA ENT. • ☆☆☆☆☆
Date d'inscription : 03/08/2014
Messages : 30
Popularité : 145
Âge du personnage : 24 ans
Métier : Acteur/Mannequin/Musicien
Présentation : ici
Crédits : Miku Kojima

message posté (le) Mer 29 Oct - 15:07 dans Re: Kanra • Ce n'était qu'un malentendu
     •  
  •     •  





Ce n'était qu'un malentendu !





La jolie blonde était soudainement beaucoup moins jolie qu'un peu plus tôt. Elle n'était pas Japonaise il était certain, bien que la couleur de cheveux pouvait parfois être trompeuse comme dans son propre cas Eiji le savait, mais pas l'accent. Elle avait cette particularité dans la voix qu'ont seulement les anglophones. Mais ça ce n'était qu'un détail car ce qui le choqua plus encore que le coup qu'il venait de recevoir fut d'entendre ses accusations. Non seulement elle s'était faîtes volée mais en plus elle n'avait même pas vu son voleur ! Et maintenant elle voudrait lui faire porter le chapeau de sa propre bêtise ? Il poussa un long soupir, il n'aimait ni son ton un peu trop froid ni sa façon de parler. C'était clair, elle avait une belle gueule mais l'intérieur était pourri. On dit que les premières impressions sont toujours les bonnes, non ? Alors c'était décidé : il ne l'aimait pas. Il la détaillait de haut en bas, puis il décida de l'ignorer.

- Je ne suis pas la personne que vous recherchez, je passais par là et j'ai été heurter par ce voleur. J'ai récupéré le sac et il s'est enfui juste avant que vous arriviez. Libre à vous de ne pas me croire mais je ne vous laisserais pas m'insulter de la sorte !

Il ne précisa pas que s'il avait su que ce sac qu'elle lui avait arraché plutôt violemment des mains appartenait à une personne comme elle, il l'aurait laissé au pauvre bougre qui devait vraiment en avoir besoin pour en arriver au vol. Il poussa un nouveau soupir, comment pouvait on croire qu'il avait volé quoi que ce soit alors qu'il revenait de ses achats : les sacs par terre en témoignaient. Il regarda autour de lui, il y avait la route un peu trop calme, quelque maisons et une boutique un peu plus loin sur le chemin. Il arrêta son regard là parce qu'elle disposait justement de ce dont il avait besoin : une caméra de surveillance. Il esquissa un léger sourire, si la caméra avait tout filmée elle allait devoir lui présenter des excuses. Seulement voilà, pour l'instant il était menotté et quatre yeux pleins de colères le fusillaient. Le seul bon point était que cela ferait une bonne anecdote à raconter à son ami si jamais on l'emmenait réellement en cellule. Le policier continuait de gueuler lui aussi, suivant l'exemple de la blonde.

- Quand vous aurez fini prévenez moi surtout, j'aime tellement qu'on m'injure si vous saviez le bien que ça me fait.

Il se foutait un peu d'eux, mais à raison, il n'avait rien fait de mal. Il esquiva le coup du policier, ce type était un grand malade. D'ailleurs il se dandinait d'une drôle de façon, est-ce qu'il avait bu ? Et c'était ça la justice de notre beau pays ? Heureusement qu'il y avait encore des personnes honnêtes malgré tout dans la fonction publique.

- Quand vous aurez pris la peine de vérifier la vidéosurveillance de cette boutique, rappelez moi de prendre vos nom et prénoms pour pouvoir vous poursuivre monsieur l'agent.

En fait tout cela l'amuser, il se riait de cet officier et de la... touriste ? Plus jeune cela lui était arrivé une fois en y repensant, il y a très longtemps, une histoire de chewing-gum. Il se baissa et ramassa ses sacs de ses deux mains menottées. En y réfléchissant encore, si l'homme en face de lui était sain d'esprit il lui aurait attaché les mains dans le dos... Sans attendre il se dirigea vers la boutique, qu'est-ce qu'il ne fallait pas faire quand même pour obtenir des excuses d'une idiote de jolie blonde !















. . . 
Revenir en haut Aller en bas
HIJIKATA ENT. • ☆☆☆☆☆
Féminin Date d'inscription : 04/08/2014
Messages : 113
Popularité : 261
Âge du personnage : 22 ans
Métier : Danseuse, chorégraphe et occasionnellement, mannequin lingerie
Présentation : Sa miajesté la blonde
Relationship : Macarena Hey Macarena
Crédits : by me

message posté (le) Mer 29 Oct - 15:35 dans Re: Kanra • Ce n'était qu'un malentendu
     •  
  •     •  


Elle n'avait décidément pas la bonne tenue pour courir, surtout en plein soleil de plomb ! La chaleur la rendez-elle plus froide et aigrit? Qui sait, peut être bien. Mais elle ne croyait que ce qu'elle voyait et les paroles du beau blond ? À la poubelle. Elle aurait pu remercier le policier et partir avec son sac, mais non, elle voulait le voir au commissariat le plus proche. Une petite satisfaction personnelle à assouvir. Comment un si beau garçon pouvait en arrivée à voler un sac acheté dans une braderie ? Il avait l'apparence d'un sac de haute qualité alors qu'il n'en était rien. Elle écouta brièvement les mots du jeune homme, préférant le fixer avec insistance. Il fallait l'avouer, elle avait réellement des doutes sur le fait que ce soit lui le voleur, il avait des sacs de course sur le sol, alors pourquoi aurait-il en plus, volé un sac ? Mais bon, elle ne voulait pas s'excuser devant un inconnue, ça non. Elle avait sa fierté après tout.

« Je n'aime pas me taper l'affiche en public, réglons ça dans le commissariat le plus proche. »

Cette fois-ci, elle avait un ton plus calme, même si la seule chose qu'elle avait en tête était de mettre deux bonnes gifles au "voleur". Elle posa son regard sur le policier qui avait l'air... Vraiment excité d'avoir arrêté quelqu'un et surtout de se défouler dessus. Même s'il avait fait quelques choses de mal, Kanra n'allait pas l'insulter de tous les noms inimaginables, contrairement au policier en face d'elle. C'est avec un calme irréprochable qu'elle posa une main sur l'épaule de l'agent et d'utiliser son regard de biche pour l'apaiser.

« Je pense qu'il en a assez entendu. »

Séduction : ONE ! Oui, la belle était douée dans ce domaine. Vraiment, aujourd'hui était une journée couramment qualifiée de pourrie pour ne nombreuse personne, surtout pour Kanra et l'homme qui détenait il y a quelques minutes son sac. C'est alors que la blondie arqua un sourcille lorsque le blond vint reprendre la parole, venant parler de caméra surveillance. Voilà la solution ! Il n'était pas si idiot que ça finalement. La belle hocha la tête et se mise-t-elle aussi en route vers le magasin en question. Elle allait enfin avoir la réponse à sa question : était-il réellement le coupable ?

« Bien, lorsque nous aurons vu la vidéo en question, nous pourrons enfin savoir ce qui si tu racontes la vérité ou non. »

Elle était déterminée a savoir. Allait-il dormir en cellule ou bien allait-elle devoir présenter ses excuses ? Non, non. Hors de question. Même s'il s'avérait que ses préjugés soit faux, elle ne pouvait pas s'excuser. C'est comme ça. Elle demanda donc poliment au gérant du magasin de visionner la vidéo, laissant le policier raconter ce qu'il s'était passé pour qu'ils accèdent tous les trois à LA vidéo. Elle était là, devant elle... Qu'allait-elle lui révéler ? La vérité bien sûr et pauvre Kanra, elle ne s'attendra jamais à ce qu'il allait se passer sous ses yeux.



Kanra Iehisa chouchoute son chat en #D3B7B6

Revenir en haut Aller en bas
avatar
HIJIKATA ENT. • ☆☆☆☆☆
Date d'inscription : 03/08/2014
Messages : 30
Popularité : 145
Âge du personnage : 24 ans
Métier : Acteur/Mannequin/Musicien
Présentation : ici
Crédits : Miku Kojima

message posté (le) Mer 29 Oct - 15:38 dans Re: Kanra • Ce n'était qu'un malentendu
     •  
  •     •  





Ce n'était qu'un malentendu !




Eiji se mordit la lèvre face au spectacle qui se déroulait sous ses yeux. L'officier était encore plus atteint qu'il ne le croyait, il se laissait amadouer par la blonde qui lui faisait les yeux doux d'une voix mielleuse. Certes c'était pour qu'il se taise, donc bénéfique pour lui aussi mais malgré tout cela l'énerver un peu. L'homme aurait-il fait autant d'effort si c'était "son" portefeuille qui avait été voler ? Et si c'était la belle demoiselle, aurait-il fait acte de violence aussi ? Non et non, voilà la vérité. Mais plus que la colère c'était l'hilarité qui s'emparait lentement du jeune homme. Il avait envie de rire car au final cela était assez divertissant, comme s'il jouait un rôle. La belle avait réussi son coup et le flic se taisait enfin. Eiji se demandait si avec une poitrine et des cheveux longs il pouvait arriver au même résultat, mystère. Oui, drôle de question lorsqu'on était accusé de vol et qu'on venait de se faire battre et injurier.

Elle semblait être d'accord pour vérifier ce qu'il disait, bien, elle remontait lentement dans son estime. Bien qu'il n'en avait pas beaucoup pour elle puisque tout ce qu'elle avait à son actif pour le moment était : un bon physique et la faculté de ramener le silence. Non, en fait c'était déjà mieux que beaucoup de femmes qu'il avait côtoyé. Le petit groupe prit donc la direction de la boutique. Eiji garda le silence pendant que le policier expliquait la situation soutenu par la demoiselle. Lui, observait simplement. Il commençait à avoir faim, quelle heure était-il ? Il avait mal aux mains à cause des sacs, au poignets à cause des menottes et à la tête par la faute de ce stupide malentendu.

- Merci infiniment.

Eiji s'inclina poliment devant le vendeur, comme la coutume le demandait. Il était vraiment reconnaissant car l'homme aurait pu tout aussi bien refuser et lui cracher au visage en croyant lui aussi qu'il était coupable. Il suivit donc le policier à l'arrière boutique, ils récupérèrent la cassette vidéo et la rembobinèrent. Eiji n'avait aucune inquiétude à se faire, bien au contraire il savait très bien ce qu'il avait fait et ce qu'il n'avait pas fait. Il souriait tout en fixant la blonde d'un peu plus près, sans la lumière du soleil elle paraissait moins resplendissante mais elle avait son charme.

- Quand vous aurez vu cette vidéo, vous n'aurez pas besoin de vous excusez car je sais qu'au fond vous vous sentirez coupable. Je vous pardonne...

Il fixait toujours la belle blonde, un sourire moqueur aux lèvres. Puis sa phrase en suspens il se tourna vers le policier qui fixait l'écran en attendant le bon moment pour se mettre sur arrêt et regarder de longues minutes s'écoulaient avant de tomber sur le voleur.

-... mais pas à vous, on réglera nos comptes après.

Sa voix était bien plus dure avec le policier, sans doute lui avait-il réellement pardonner. Au fond cela l'amuser vraiment, surtout le moment où le policier arrêta le retour rapide. La vidéo le montra lui qui remontait le long de la rue avec ses sacs. Puis le voleur qui arrivait en courant et qui le heurter. Lui qui attraper le sac et donnait un coup au voleur puis le reste tous le monde le connaissait puisqu'ils y étaient tous. Eiji retint un petit rire et son "je vous l'avais dit" alors que le policier grinçait des dents à l'idée de devoir s'excuser par au moins deux fois.














. . . 
Revenir en haut Aller en bas
HIJIKATA ENT. • ☆☆☆☆☆
Féminin Date d'inscription : 04/08/2014
Messages : 113
Popularité : 261
Âge du personnage : 22 ans
Métier : Danseuse, chorégraphe et occasionnellement, mannequin lingerie
Présentation : Sa miajesté la blonde
Relationship : Macarena Hey Macarena
Crédits : by me

message posté (le) Mer 29 Oct - 16:13 dans Re: Kanra • Ce n'était qu'un malentendu
     •  
  •     •  


Franchement... Pourquoi il a fallu que ça tombe sur elle ? Pourquoi ? Elle ne pouvait même pas s'en prendre à quelqu'un... À si, au vrai voleur. Mais encore une fois, elle n'avait qu'une moitié de vérité devant ses yeux. Certes, il avait son sac dans ses mains, mais était-ce vraiment le véritable coupable ? La plupart les personnes pourraient dire oui sans rechigner pour éviter les soucis, mais d'autres, comme Kanra, pourraient prendre un instant de réflexion et envisager toutes les possibilités, même si elles pourraient démanteler les précédentes accusations proclamées envers le jeune homme. Elle rentra donc dans ce qu'elle pourrait renommer le tribunal. Ici, dans cette modeste boutique, allez se dérouler les verdicts du juge, donc du policier. La pièce à conviction numéro une était présente dans l'arrière-boutique, à l'abri des regards. Ils étaient tous là, accompagnés du propriétaire de la boutique pour leur donner la preuve ultime de l'accident qui venait de se dérouler quelques minutes avant. Étrangement, elle ne pouvait s'empêcher se regarde le visage du blond, voulant voir sa réaction en voyant la cassette vidéo se dérouler devant ses yeux.

« M'excuser? L'erreur est humaine, je n'aurais pas à m'excuser.
»

Elle lui rendit son sourire moqueur, un petit jeu s'était-il lancé entre les deux blonds ? Mystère. Mais l'heure n'était pas à la taquinerie, mais plutôt à la découverte de la vérité. Elle était donc, avec les autres, les yeux rivés sur le petit écran, voyant donc la scène se dérouler devant ses yeux clairs... Elle avait eu tort... Le voleur. Il ne s'agissait pas de l'homme à côté d'elle, mais d'un autre. La réaction qu'elle eut ? Un soupir lourd suivit d'un petit rire. Oui, une réaction plutôt étrange. Pour tout dire, elle rigolait plus en voyant la tête du policier qui avait l'air frustré, vraiment frustré. La vérité était incontestable et il le savait bien.

« Bien. Je ne vais pas me répéter. » Dit-elle en venant fixer le jeune garçon avant de reposer son regard le gendarme. « J'ai porté une mauvaise accusation, faite en sorte qu'il soit libéré de ces menottes rapidement, ça serait dommage qu'on apprenne votre accès de violence fait sur un pauvre innocent. » En venant dire cela avec un sourire provocateur, elle montra du doigt le passage où il vint frapper le garçon.

Oui, elle était blonde, mais pas conne. Suite à cela, elle se courba légèrement pour remercier poliment le gérant qui eut la patience de leur montrer la cassette. Kanra sortit donc de la pièce, en oubliant presque ce qui s'était passé, après tout, il s'agissait seulement d'une erreur de jugement, rien d'autre. Elle sortit du magasin, venant reporter son attention sur le garçon en lui souriant grandement.

« Bien, je ne vais pas te dire bonne journée car comme la mienne, j'pense qu'elle à était ruiné, mais au revoir. »



Kanra Iehisa chouchoute son chat en #D3B7B6

Revenir en haut Aller en bas
avatar
HIJIKATA ENT. • ☆☆☆☆☆
Date d'inscription : 03/08/2014
Messages : 30
Popularité : 145
Âge du personnage : 24 ans
Métier : Acteur/Mannequin/Musicien
Présentation : ici
Crédits : Miku Kojima

message posté (le) Mer 29 Oct - 20:26 dans Re: Kanra • Ce n'était qu'un malentendu
     •  
  •     •  





Ce n'était qu'un malentendu !




Il avait vu juste, elle n'était pas de celles qui acceptent leurs erreurs en prenant la peine de s'excuser auprès d'un inconnu qui n'avait pourtant rien fait de mal. Elle l'avait traité de voleur alors qu'il avait eu la bonté de récupérer son sac. Aucune excuse ne fut prononcé de sa part, pas même un merci. Il ne savait trop quoi penser de cette jeune femme, elle était un peu comme ces enfants particulièrement têtus qu'on croisait parfois. L'erreur est humaine avait-elle dit, sauf que là il s'agissait d'une erreur qui lui aurait coûté une journée en prison et qui lui aurait fait un casier. Et avec un casier entaché si jamais il devenait célèbre un jour, les journalistes auraient tôt fait de faire ressortir cette petite histoire au grand jour. Il poussa un long soupir, il avait décidé de lui pardonner quoi qu'elle en dise mais il n'aimait vraiment pas cette façon de penser.

Encore plus une fois qu'elle lui avait dit "je ne vais pas me répéter", mais sur quelle enfant était-il tombé ?! Il secoua tristement la tête, le seul point positif à tout ça était qu'il n'avait rien raté d'important pour sa carrière. Il esquissa malgré tout un léger sourire face à la réplique suivante de la blonde, relevant ses mains menottée pour que le policier obtempère un peu plus rapidement. Celui-ci le détacha finalement, enfin. Une fois les mains déliées, Eiji prit le temps de se masser les poignets, même s'il n'avait pas gardé les menottes bien longtemps il sentait quand même le poids de la lassitude pesait sur son corps. Il espérait au moins que son petit frère ait passé une bonne journée à cet anniversaire et qu'il se soit fait un tas de nouveaux amis parmi les voisins. Maintenant qu'il avait les mains déliées et qu'il était seul devant le policier celui-ci commença à s'excuser à plusieurs reprises.

Il lui dit qu'il avait une femme et des enfants, qu'il n'avait pas mes moyens pour un procès, qu'il avait besoin de ce travail. Le jeune homme était tiraillé. Il connaissait les difficultés que c'était que de vivre dans la pauvreté et il ne voulait pas être responsable de cela mais cet homme lui rappelait quelqu'un d'encore plus odieux. Il passa sa main sur sa nuque et soupira, récupérant ses sacs il s'en alla. De toute façon il n'avait pas les moyens pour un procès. Il s'inclina encore devant le gérant de la boutique qui lui avait sauvé la mise, le remerciant encore rapidement. Puis il sortit. La jeune femme était là, toute souriante. Il ne savait pas s'il devait sourire aussi ou bien soupirer devant cette attitude. Sa tête lui faisait encore mal suite au coup qu'il avait reçu, même en partie ralenti par ses bras. D'ailleurs il avait aussi mal aux bras, partout.

- Au Japon on ne tutoie pas les inconnus, plus encore si on les a accusé de vol l'instant d'avant, plus encore si on n'a pas remercié la personne qui nous a permis de récupérer nos biens.

Il avait parlé calmement, mais on pouvait sentir qu'il n'était pas de très bonne humeur, sans doute parce qu'il avait le corps tout endoloris ou peut-être parce que ce policier avait éveillé de mauvais souvenirs. Il fixait la demoiselle, puis il poussa un soupir.

- Ne le prenait pas mal, j'ai tout à fait conscience que vous êtes étrangère. Je vous dis ça pour votre bien. D'ailleurs à l'avenir quand vous sortez, pensez à tenir votre sac comme si votre vie en dépendait... les vols sont assez fréquents ces temps-ci. Au revoir

Il s'inclina respectueusement, plus par habitude que parce qu'il désirait être poli envers "l'étrangère". Encore de mauvais souvenirs, ce sang qu'il partageait avec un étranger, ce sang pourri qu'il détestait tant. La demoiselle n'avait vraiment pas de chance, mais lui... c'était comme si la poisse le poursuivait où qu'il aille.














. . . 
Revenir en haut Aller en bas
HIJIKATA ENT. • ☆☆☆☆☆
Féminin Date d'inscription : 04/08/2014
Messages : 113
Popularité : 261
Âge du personnage : 22 ans
Métier : Danseuse, chorégraphe et occasionnellement, mannequin lingerie
Présentation : Sa miajesté la blonde
Relationship : Macarena Hey Macarena
Crédits : by me

message posté (le) Mer 29 Oct - 20:45 dans Re: Kanra • Ce n'était qu'un malentendu
     •  
  •     •  


Malgré cette journée plutôt riche en émotions, elle avait enfin vécu sa première expérience de vol ! S'agissait-il vraiment d'une chose qu'on pouvait être fière de dire à ses amis ou non ? Elle ne savait pas, mais dorénavant, elle serait plus prudente et moins tête en l'air. Une question lui trotta tout de même dans la tête : comment le jeune homme présumé coupable pouvait-il garder son sang-froid après toutes les injures que le policier lui avait clairement et bruyamment crachées au visage et surtout par l'accusation faite par notre jolie blonde ? Avait-il l'habitude de ce genre de situation pour rester aussi... Calme ? Cela allait rester une question sans réponses malheureusement. La vidéo venait de se finir, la belle, après avoir quelque peu provoqué et surtout, usé de la preuve présente pour faire détacher l'innocent, ne perdit pas de temps pour sortir de cette pièce et rejoindre l'extérieur de la boutique. À trop rester enfermé là-dedans, elle allait finir par mourir de chaud. Elle s'étira un long moment, elle n'avait clairement pas l'habitude de rester planter comme une cruche devant un écran, ça non. Sa vie était plutôt vouée à courir partout qu'il vente, qu'il neige, qu'il pleuve. Une vie remplie de défis qu'elle se devait de relever chaque jour pour égayer ses journées qui sans ça, serait bien morne et monotone. Elle fut rapidement rejointe par le jeune homme blond qui ne manqua clairement pas de faire une réflexion sur sa manière de le tutoyer, ce qui la fit esquisser un sourire plutôt amusé. C'était elle qui recevait des leçons de bonne conduite maintenant ? Cela faisait belle lurette que l'on ne lui avait pas fait la remarque.

Elle était américaine, mais naturalisée Japonaise et malgré ça, on vient encore la prendre pour une stupide étrangère. Cela ne manqua pas de la faire soupirer, surtout quand le jeunot accentua le fait de faire attention à ses affaires. Qu'avait-elle raté pour qu'on la prenne encore pour une visiteuse n'y connaissant rien? Elle prit un instant de réflexion, venant se torturer l'esprit pour essayer, en vain, de trouver une quelconque réponse à sa question.

« J'te remercie d'me prendre pour une étrangère, mais j'habitude au Japon depuis quelques années maintenant, donc merci de ne plus utiliser le mot étranger devant moi. J'ai peut-être pas les yeux en amante et une peau pâle comme la neige, mais j'me considère Japonaise. » Elle laissa un moment de silence, venant regarder de bas en haut le jeune homme devant elle avant de se courber légèrement devant le policier qui repartait, toujours avec sa démarche étrange, ce qui ne passa évidemment pas inaperçu aux yeux de la blondie qui vint donc faire une réflexion discrète. « Un pingouin policier... Pas mal, l'idée. » Murmura-t-elle sur un ton amusé.

Au revoir. Voilà ce qu'elle avait dit et ce qu'il lui avait répondu. Il faut l'avouer, elle n'aimait pas ce mot. Ce n'était pas comme si elle voulait qu'il reste, après tout, ce n'est qu'un pauvre inconnu ayant subi des accusations alors qu'il n'avait rien fait. Elle fouilla rapidement dans son sac, vérifiant s'il ne lui manquait rien avant de reporter son attention sur le jeune homme et de lui demander tout en affichant son même sourire étincelant.

« Un café ? Comme ça, on oublie s'qu'il s'est passé et on repart sur de bonnes bases ? À moins que tu sois traumatisé par moi ? »



Kanra Iehisa chouchoute son chat en #D3B7B6

Revenir en haut Aller en bas
avatar
HIJIKATA ENT. • ☆☆☆☆☆
Date d'inscription : 03/08/2014
Messages : 30
Popularité : 145
Âge du personnage : 24 ans
Métier : Acteur/Mannequin/Musicien
Présentation : ici
Crédits : Miku Kojima

message posté (le) Mer 29 Oct - 23:42 dans Re: Kanra • Ce n'était qu'un malentendu
     •  
  •     •  





Ce n'était qu'un malentendu !




Il abandonna l'idée de lui faire comprendre à quel point c'était un manque de respect que de tutoyer un inconnu, surtout au Japon où la courtoisie était dans l'ordre des traditions et avait une importance presque vitale chez beaucoup, notamment les plus anciens. Mais à quoi bon le lui expliquer, elle venait de lui expliquer qu'elle vivait au Japon depuis quelque années déjà. Cela ne l'aurait même pas étonné d'apprendre qu'elle ne s'était pas faîtes un seul ami depuis son arrivée. Il poussa un petit soupir, elle le tutoyait toujours comme s'il ne lui avait rien dit. Alors non seulement elle l'avait accusé à tort sans s'excuser. Puis elle ne l'avait même pas remercier pour la peine qu'il s'était donné à récupérer son sac. Et maintenant elle le tutoyait comme s'ils étaient de bons amis.

Il s'était décidé à partir en l'ignorant tout bonnement mais voilà que le policier sortait enfin et qu'elle se permettait une nouvelle familiarité en venant lui murmurer une plaisanterie qui visait directement le policier. Dans d'autres circonstances il en aurait ajouté une couche avant de se mettre à rire mais là, même s'il devait avouer que c'était drôle, il n'avait aucune envie de rire. Elle fouilla ensuite son sac, comme si elle vérifiait qu'il ne manquait rien... peut-être voulait-elle l'accuser d'autre chose pendant qu'elle le tenait encore. Eiji ne comprenait pas ce qui le tenait là, pourquoi ne s'en allait-il pas tout simplement ? Il ne la connaissait pas, toute cette histoire était terminée alors quoi ? Mais voilà, la blonde sans éducation posa de nouveau son regard sur lui. Elle avait cet éblouissant sourire aux lèvres et l'invitée à prendre un café.

Qu'on se le dise ce n'était pas la première fois qu'une belle inconnue invitée le jeune homme à boire, un verre ou un café ou tout simplement à sortir. Il n'était pas du genre à s'intéresser très avant aux jeunes femmes, mais ce fut bien la première fois où sa réponse n'était pas un "non" catégorique, une négation pure et simple sur laquelle il ne revenait jamais. Non, cette fois-ci il haussa les épaules et lâcha :

- Pourquoi pas ? Je n'ai rien de mieux à faire de toute façon...

Est-ce qu'il la trouvait assez mignonne pour accepter son invitation ? Est-ce qu'il voulait lui apprendre à écouter et respecter ce que les autres pouvaient dire ? Ou bien était-ce simplement comme il disait, il n'avait rien de mieux à faire ? Sans doute un peu des trois, il suivit la jeune femme, les bras toujours chargés de ses récents achats. Il ne parla pas, se contentant d'observer le ciel bleu. Il faisait beau, très beau aujourd'hui. Et malgré ce petit incident... ce n'était qu'un malentendu après tout.












. . . 
Revenir en haut Aller en bas
HIJIKATA ENT. • ☆☆☆☆☆
Féminin Date d'inscription : 04/08/2014
Messages : 113
Popularité : 261
Âge du personnage : 22 ans
Métier : Danseuse, chorégraphe et occasionnellement, mannequin lingerie
Présentation : Sa miajesté la blonde
Relationship : Macarena Hey Macarena
Crédits : by me

message posté (le) Jeu 30 Oct - 1:54 dans Re: Kanra • Ce n'était qu'un malentendu
     •  
  •     •  


Tiens ? Avons-nous eu l'immense et l'incroyable privilège d'assister à ce qui pourrait s'appeler plus communément une invitation ? Quoi ? Kanra a invité un inconnu à boire un café ! Oui, mademoiselle Iehisa n'était pas du genre à inviter de son plein gré une personne à boire un verre ou autres et surtout pas un inconnu qu'elle avait précédemment confondu avec un voleur. Ah, ces américain, tous plus étranges les uns que les autres. Bien entendue, elle ne s'attendait pas à ce qu'il lui donne une réponse positive à son invitation, mais quand elle l'entendit accepter, elle était soulagée. Soulagée de ne pas s'être prise un vent monumental, un "non" magistrale. Elle l'aurait d'un, mal prit et de deux, elle l'aurait probablement forcée. Après tout, un peu de compagnies ne faisaient pas de mal ? Oui, certes, mais là, il s'agissait d'un pauvre garçon qui n'avait rien demandé au bon Dieu et avec qui la belle avait eu une altercation.

« Vraiment ? Parfait ! Suis-moi, y a un bon petit café dans le centre commercial. »

Toujours pressé. Toujours à vouloir aller plus vite que la lumière. Probablement pour ne pas perdre de précieuses secondes. Le temps, la pire des saloperies. La blondie avait fini d'inspecter dans les moindres recoins les plus sombres et étroits de son sac. Rien ne manquait à l'appel. Portable, portefeuille, photo, parapluie, CD et plein d'autres choses encore étaient présents. Rien n'avait été détériorée. Kanra tourna les talons, partant donc en direction du centre commercial avec le jeune homme qui semblait être chargé de divers produits. Les poches plastiques. Un grand mystère. Comment parvenaient-elles à ne pas se briser avec tant de lourdes charges à supporter ? Étaient-elles faites avec une nouvelle matière incassable ? Ou bien avait-il pris deux poches pour encore plus de sécurités au cas où l'une ne se déchire ? Sans s'en rendre compte, elle avait réfléchi à tout cela durant plus de cinq minutes, le temps qu'il fallait pour arriver au café. La légende dit que les blondes ne sont pas très futées, mais Kanra elle s'était l'inverse, elle réfléchit trop et pour rien, ce qui la mena à soupirer d'un coup, posant la paume de sa main sur son front. Elle se désespérait de se prendre autant la tête. Qui plus est pour des poches plastiques.

« Elles ne vont pas craquer tes poches? » Demanda-t-elle tout naturellement avant de saluer poliment le gérant du petit café et de venir s'asseoir à une table, venant poser son sac à main sur ses cuisses. « Installes-toi. »

Elle aimait venir ici. Regarder les clients passer, les voir crier, rire, pleurer, sourire. C'était une occupation plutôt étrange, mais tellement plaisante. Ça changeait des shows télés tous aussi inintéressant les uns que les autres. Aucune nouveauté et s'il y en a, elles sont tout bonnement pathétiques, alors que s'asseoir à une table d'un café et regarder les passants, était une nouveauté chaque jour. Mais aujourd'hui, elle n'était pas la blonde solitaire à une table, toujours pensive. Non, aujourd'hui, était un jour particulier. Elle était accompagnée d'un beau jeune homme. Jeune homme... Était-il si jeune que ça ? Non. Il semblait, en apparence, plus vieux que notre jolie blonde qui avait toujours sur ses lèvres finement rosées, ce même sourire indescriptible.

« Avec tout ça, j'en oublie les présentations. Iehisa Kanra. »

Après tout, elle avait quand même de bonnes manières, surtout en ce qui concerne les présentations. Elle aimait savoir le patronyme des gens, pouvant essayer d'identifier leur situation financière. Oui, encore un jeu. Après tout, pour Kanra, la vie est en elle-même un jeu.



Kanra Iehisa chouchoute son chat en #D3B7B6

Revenir en haut Aller en bas
avatar
HIJIKATA ENT. • ☆☆☆☆☆
Date d'inscription : 03/08/2014
Messages : 30
Popularité : 145
Âge du personnage : 24 ans
Métier : Acteur/Mannequin/Musicien
Présentation : ici
Crédits : Miku Kojima

message posté (le) Sam 1 Nov - 22:03 dans Re: Kanra • Ce n'était qu'un malentendu
     •  
  •     •  





Ce n'était qu'un malentendu !






Eiji était partagé entre divers sentiments : un léger ressentiment, une pointe d'agacement, une certaine colère envers l'attitude qu'on avait eu en l'accusant, une haine certaine à l'égard de ce policier mais aussi de l'amusement, une légère touche de curiosité et d'intérêt à l'égard de la jolie blonde. Pourtant, malgré cette hésitation presque frustrante qu'il avait entre partir et accepter son invitation, il avait décidé de la suivre... pour lui jouer un mauvais tour ou pour faire connaissance, à moins que ce ne soit pour les deux. Dans tous les cas, il suivi son pas jusqu'au centre commercial.  Là bas elle réussie à le surprendre avec une question qu'il trouvait stupide quelque peu sans intérêt. Il esquissa un léger sourire en les soulevant, l'air de dire qu'ils sont plus solides qu'ils en avaient l'air. Mais parce que cela lui semblait plus correct de confirmer la chose avec des mots, il ajouta :

- Il faudrait bien plus pour qu'ils se déchirent.

Il rit légèrement, mais qu'est-ce qu'il racontait ? Bien sûr qu'ils étaient fragiles et prêt à craquer à tout instant ! D'ailleurs il les redescendit presque aussitôt pour éviter qu'ils ne craquent sous le poids le mettant dans une très mauvaise situation. Comment aurait-il fait pour porter tout ces vêtements sans sacs ? Il entra dans le café, salua poliment les employés qu'il croisait et s'installa sur le siège face à la demoiselle lorsque celle-ci le lui dit. Il était un peu soulagé, il agissait vraiment bizarrement. Ses amis avaient sans doute raison, les derniers événements de sa vie l'avaient ramolli. La preuve en était : il s'était laissé accuser sans même hausser le ton ou faire usage de ses poings, il n'avait même pas réellement l'intention de poursuivre l'officier. Il était devenu... adulte pourrait on dire, mais pour lui ça ressemblait plus à de la faiblesse.

- Eiji Eguchi, enchanté... je pense.

Il avait répondu à ses présentations, incertain, non pas du fait d'être heureux d'avoir fait sa rencontre ou non mais, c'était plus profond que ça et sans le vouloir ce quelque chose qui le perturber retombait lentement sur la jeune femme. Cela dit, vu la façon dont il l'avait dit, on pouvait croire qu'il plaisantait gentiment. Heureusement qu'un serveur intervint juste après qu'il ait terminé sa phrase. Il sourit, oui, il fallait sourire et changer de sujet, n'importe quoi pourvu qu'elle oublie ce manque de tact.

- J'aime le thé vert... plus que le café ou un chocolat chaud. Je le trouve plus appréciable à ce genre d'environnement...

Pourquoi est-ce qu'il parlait de thé ? Pourquoi ? Décidément ce n'était pas sa journée. Il commanda néanmoins un thé tout en observant les alentours, contemplant "l'environnement" qu'il avait cité. Il n'aimait pas particulièrement les centre commercial, parce qu'il trouvait la foule réellement ennuyeuse et souvent fatigante. Mais le lieu était plus calme que d'ordinaire, on ne voyait presque personne mis à part des familles et des personnes âgées. D'une certaine façon, cela lui faisait du bien, il se sentait plus posé, presque serein bien que trouble dans ses pensée. Son regard revint sur Kanra et il essaya de revenir à une conversation correct sans trop manquer de respect..

- Kanra, c'est... un joli prénom pour une personne antipathique.

Heureusement que certains mots restaient sous silence...















. . . 
Revenir en haut Aller en bas
HIJIKATA ENT. • ☆☆☆☆☆
Féminin Date d'inscription : 04/08/2014
Messages : 113
Popularité : 261
Âge du personnage : 22 ans
Métier : Danseuse, chorégraphe et occasionnellement, mannequin lingerie
Présentation : Sa miajesté la blonde
Relationship : Macarena Hey Macarena
Crédits : by me

message posté (le) Dim 2 Nov - 0:26 dans Re: Kanra • Ce n'était qu'un malentendu
     •  
  •     •  


À première vue, on pourrait les prendre pour deux amis venus prendre un simple café, malheureusement ce n'était pas le cas. L'incident qui était survenu précédemment n'allait pas aider les deux jeunes gens à réussir à avoir une quelconque relation amicale. Se retrouver dans ce sympathique café allait-il aider à la bonne entente entre les deux ? Cela restait à voir.

Pour le moment, la blonde observait du coin de l'œil l'individu aux poches, qui lui répondit d'ailleurs, ce qui fit esquisser un certain sourire amusé sur les lèvres de Kanra. Elle n'arrivait cependant pas à expliquer clairement l'ambiance qui régnait. Elle était tout simplement et clairement, étrange. Même après avoir passé une minute entière -qui lui parut interminable- à le regarder discrètement, elle ne put décrire ce qu'elle pouvait penser du jeune homme, qui après mainte observation, devait être plus âgé qu'elle.

« Eiji Eguchi, enchanté... Je pense. »

Eiji, un prénom qu'elle n'avait pas entendu depuis ses années de lycée, mais ce n'était pas cela qui la fit principalement pester, mais plutôt le je pense. S'apprêtant à répondre avec son franc-parlé légendaire, elle fut interrompue par l'arrivée du serveur venu prendre les commandes. Un coup bien calculé de la du dénommé Eiji. Soupirant alors discrètement, elle tapota la table avec les doigts de sa main droite, réfléchissant à ce qu'elle voulait, tout en écoutant la commande du blond, qui d'ailleurs, la fit quelque peu sourire. Avait-il réellement besoin d'expliquer son choix de prendre du thé ? C'était une question que se posait Kanra qui reprit ensuite la parole.

« Un jus de pomme pour moi, par contre je n'ai pas d'explication à donner sur mon choix. » Dit-elle, en venant prendre un ton moqueur sur la fin de sa phrase.

Une pointe de provocation ne faisait pas de mal, surtout lorsque son interlocuteur était partisan de cela, probablement en plus faible dose qu'elle. Observant le serveur s'éloigner, elle reporta son attention sur les silhouettes qu'elle pouvait apercevoir, toutes diverses et variées, toutes uniques, mais à la fois si semblables. C'était un moment à part que Kanra aimait bien avoir. Par la suite, elle se focalisa avec plus d'attention sur Eiji qui venait tout juste de complimenter son prénom, ce qui la fit finement sourire. Oui, on pouvait dire que cette blonde souriait pour tout et n'importe quoi, mais il faut aussi savoir que chaque sourire a une signification particulière.

« J'te remercie, mon père a fait du bon boulot pour ce qui est du choix de mon prénom. »

Le fait de parler de son père la fit légèrement sourciller. Elle n'avait pas une relation dire normal entre père et fille, il s'agissait d'une relation à sens unique, si on peut définir ça comme ça. Venant alors se passer rapidement une main dans ses cheveux, permettant de les rabattre en arrière et retirer ses mèches qui étaient devant son visage.

« J'dois avouer que le coup de la caméra de surveillance, il fallait y penser. » Un aveu qui était justifié, car si cela lui était arrivé, elle n'aurait même pas pensé à vérifier les caméras aux alentours. « T'es un malin toi en fait. »



Kanra Iehisa chouchoute son chat en #D3B7B6

Revenir en haut Aller en bas
avatar
HIJIKATA ENT. • ☆☆☆☆☆
Date d'inscription : 03/08/2014
Messages : 30
Popularité : 145
Âge du personnage : 24 ans
Métier : Acteur/Mannequin/Musicien
Présentation : ici
Crédits : Miku Kojima

message posté (le) Dim 2 Nov - 14:13 dans Re: Kanra • Ce n'était qu'un malentendu
     •  
  •     •  





Ce n'était qu'un malentendu !






Eiji, le prénom que sa mère lui avait donné. Elle lui avait donné un autre prénom, le même que ce père qu'il ne connaitrait jamais "Lucas". Mais il le détestait, ce prénom comme celui qui l'avait porté avant lui. C'est pour cela que lorsqu'elle fit la remarque que c'était son père qui l'avait choisi son regard se voila l'espace d'un instant. Sombre, le cœur lourd. C'était une étrange sensation, une sorte de mélancolie qui le prenait dès qu'il entendait le mot "père". Peut-être parce qu'il aurait pu avoir une autre vie si cet individu était resté aux côtés de sa mère, s'il avait cherché à la revoir avant son départ. Ils se seraient mariés, ils auraient vécus heureux comme une véritable famille. C'était sans doute un grand rêveur, cette image de famille unie, de foyer chaleureux... un rêve oui. Au fond de lui Eiji associait automatiquement le mot "père" à sa vie difficile.

Néanmoins il reconnaissait que c'était mal avisé de sa part de se braquer sur un mauvais sentiment, c'est pour cela qu'il retrouva un petit sourire essayant de rester serein malgré les difficultés surmontées et celles auxquelles il allait devoir faire face à l'avenir.

- A vous entendre on pourrait croire que c'est la seule chose sur laquelle il ait fait du "bon boulot".

Ce n'était pas vraiment un sujet sur lequel il voulait s'étendre, mais il avait malgré tout remarquer que quelque chose clocher. Cela dit ils venaient de se rencontrer, il valait mieux ne pas se montrer trop curieux sur certain sujets. Il fut donc ravi lorsqu'elle changea d'elle même de sujet. Il pouffa quelque peu à sa remarque, après tout ce n'était pas la première fois qu'on l'accusait et il lui était déjà arrivé d'être la victime injustement pris sous diverses accusations. Et puis le "t'es un malin toi en fait" était en lui même hilarant. Non mais qu'est-ce qu'elle voulait sous entendre ? Que même s'il avait l'air d'un crétin il lui restait un minimum de neurones ? Cela avait de quoi le vexer, du moins s'il n'était pas lui même prompt à ce genre de remarques. Pour toute réponse il commença par hausser les épaules.

- Disons que je suis plutôt familier de ces situations...

Récemment on avait accusé son jeune frère d'avoir volé un paquet de bonbons dans une petite épicerie, heureusement que le propriétaire en plus d'être un homme de mauvaise foi, avait la fâcheuse habitude de redoubler de prudence au point d'avoir installé un système de vidéo surveillance. Tout ceux qui avaient vécus dans son quartier, lui compris, avait déjà été à de nombreuses reprises victimes de l'image qu'ils renvoyaient aux personnes un peu plus aisées. Plus jeune cela le mettait hors de lui et il usait presque toujours de violence pour remédier à cette injustice. Mais il avait grandi et avec l'âge vient la sagesse, dit on. Plus posé, plus ouvert à la réflexion, presque zen dans le fond. Il sourit en pensant à ses réactions passées, bien souvent disproportionnées. Combien de fois avait-il été arrêter ? Combien de fois avait-il été tabasser par de mauvais flics qui le condamner sans même chercher à connaitre la vérité ? Assez pour comprendre que se battre avec ses poings étaient bien moins efficace qu'user de sa tête.

- C'était la première fois qu'on vous volait votre sac ?













. . . 
Revenir en haut Aller en bas
HIJIKATA ENT. • ☆☆☆☆☆
Féminin Date d'inscription : 04/08/2014
Messages : 113
Popularité : 261
Âge du personnage : 22 ans
Métier : Danseuse, chorégraphe et occasionnellement, mannequin lingerie
Présentation : Sa miajesté la blonde
Relationship : Macarena Hey Macarena
Crédits : by me

message posté (le) Lun 3 Nov - 22:02 dans Re: Kanra • Ce n'était qu'un malentendu
     •  
  •     •  


Reposant. Voilà comment qualifier l'atmosphère du ravisant café où elle avait décidé de s'arrêter, toujours accompagné du jeune homme. Dans ce genre de situation, certaines demoiselles seraient probablement réservées, angoissées, stressées, mais pas notre Kanra international. Elle faisait partie de cette catégorie de personnes qui réussissait facilement à prendre la parole pour aborder un inconnu, à prendre son courage à deux mains et faire entendre sa voix. Oui, elle aurait pu faire de la politique notre Kanra, mais les jupes tailleurs et talon à longueur de journée, très peu pour la demoiselle qui ne pouvait vivre sans ses jeans, ses joggings et surtout, ses sarouels. Ceux-ci étaient d'ailleurs confortables, surtout quand la belle doit se lever à trois heures du matin pour aller secourir son chat coincé dans un cerisier en face de chez elle. L'amour qu'elle porte à son chat ne peut être défini par de simples mots.

Pour l'heure, ses mains vinrent se faufiler dans son sac pour en sortir un cours instant son téléphone portable et regarder si elle avait reçu certains appels. Malheureusement, il n'y avait rien. Le calme plat dans son téléphone qu'elle enfouit au plus profond de son sac, quelque peu agacé et déçue de ne pas avoir reçu des appels pour x casting; mais ce n'était clairement pas le genre de chose qui allait réussir à rabaisser le moral de notre demoiselle à zéro. Affichant continuellement un sourire sur ses lèvres rosées, elle vint déposer le coude de son bras droit sur la table pour déposa sa joue sur sa main de ce même bras, venant faire un simple hochement positif de la tête pour lui répondre au sujet de son père.

« Selon moi, oui, c'est la seule bonne chose qu'il est fait. » Ne voulant pas s'attarder plus longtemps sur le sujet, elle vint relever sa tête pour croiser ses bras sur la table et reprendre ensuite la parole. « T'es le genre d'homme à ne pas avoir de chance, c'est ça ? »

Elle le fixa quelques instants, des courtes secondes qui devinrent une longue minute. Que faisait-elle ? Eh bien, elle s'amusait tout simplement à l'imaginer en délinquant et pour ce genre de petites choses, son imagination faisait du beau travail, ce qui la fit rire toute seule pendant un petit instant avant qu'elle soit interrompue dans ses pensées par l'arrivée du serveur qui venait servir correctement les deux commandes. Le remercier poliment d'un joli sourire, elle posa une main sur le rebord de son verre, faisant le tour de celui-ci.

« Oui et j'dois dire que c'est très désagréable. » Comme toutes les filles, elle détestait que l'on touche à son sac. Il était tout pour elle, toute sa vie était dans son sac. Lorsqu'elle le vit partir dans les bras d'un inconnu, elle avait ressenti une sensation très dérangeante, comme si on lui avait volé sa vie, qu'on aurait pu épier sa vie privée et la manipuler comme une marionnette. C'est simple pensé la fit se mordre discrètement sa lèvre inférieure avant de boire sans attendre une gorgée de son jus de pomme. « Dans tous les cas, j'espère qu'après ça, tu ne seras pas effrayé par les blondes en furie qui viennent te courir après. »

Oui, l'autodérision était son point fort. Elle aimait bien se moquer d'elle, de ses manies, cela permettait, selon elle, de mettre encore plus à l'aise les personnes avec qui elle parlait, mais rien, quand regardant son interlocuteur, elle se douter qu'elle n'eût pas besoin de faire beaucoup d'efforts pour le décoincer, enfin, elle allait encore l'observer minutieusement pour en tirer une certitude.



Kanra Iehisa chouchoute son chat en #D3B7B6

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

message posté (le) dans Re: Kanra • Ce n'était qu'un malentendu
     •  
  •     •  
Revenir en haut Aller en bas
 

Kanra • Ce n'était qu'un malentendu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
STARDUST :: Conclusion :: Bibliothèque des RPs-