Partagez | 
 

 L'univers de Stardust

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
avatar
PNJ • compte fondateur
Date d'inscription : 21/05/2014
Messages : 87
Popularité : 10000062

message posté (le) Lun 26 Mai - 20:56 dans L'univers de Stardust
     •  
  •     •  
Vous voici à Tokyo, à l'est du pays du soleil levant. C'est ici que nait un nombre incalculable d'idoles qui viendront envahir les écrans de télévisions, les radios et le web japonais. Depuis que la notoriété de ces jeunes artistes a explosé dans les pays du monde entier, trois agences se disputent les candidats prometteurs au beau milieu de la capitale. Leurs noms : F-Lawless Factory, Hijikata Entertainment et Sparkling Avenue. Si au départ leur rivalité ne se résumait qu'à une simple compétition dans les règles de l'art, les choses ont changé depuis l'arrivée d'un prestigieux podium, une allée longeant les quartiers les plus aisés de la ville, le Walk of Fame japonais : Stardust. Seul l'élite, la crème de la crème des idoles, peut espérer y voir un jour leurs noms affichés. Naturellement, depuis l'apparition de ce nouveau trophée qui a tant fait parler de lui - et qui, précisons-le, double les revenus -, la concurrence dans le milieu artistique s'est renforcée... jusqu'à à atteindre des extrêmes ! Maintenant, tous les moyens sont bons pour gagner. Ruiner la vie de ses rivaux est d'ailleurs devenu monnaie courante... Blesser physiquement ? mentalement ? Ce n'est plus un tabou ! Après tout, quoi de plus prestigieux que d'avoir son nom gravé à jamais dans l'une des villes les plus influentes du monde, que ce soit par pur orgueil ou pour sublimer son agence ?

Avec les récents évènements, le monde du show business à Tokyo est encore plus fourbe, superficiel et pervers que jamais. La gloire reviendra à celui qui saura le mieux mentir, provoquer et éliminer définitivement ses adversaires. Parviendrez-vous à survivre dans ce monde de débauche décadent... ? et mieux encore ! Saurez-vous vous glisser au sommet de la gloire... ?


C'est dans ce Tokyo débauché que Stardust, ce petit forum qui ne demande qu'à être aimé, vous invite à venir jouer. Ici, pas de contraintes, pas de pression, on est cool et on cherche seulement à s'amuser (de manière purement innocente évidemment ♥). Tout est mis en œuvre pour que l'intrigue avance au fur et à mesure de l'évolution des personnages. Si vous cherchez un forum convivial, pas casse-pieds, à la fois original et simple à comprendre et où l'on aime le RP libre qui bouge, alors rejoignez-nous les loulous. (ノ´▽`) ノ
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ • compte fondateur
Date d'inscription : 21/05/2014
Messages : 87
Popularité : 10000062

message posté (le) Lun 26 Mai - 20:57 dans Re: L'univers de Stardust
     •  
  •     •  
Précisions
C'EST BIEN TOUT CA, MAIS COMMENT JE CHOISIS MON GROUPE ?
En arrivant sur Stardust, vous ne choisirez pas votre groupe (mis à part si vous n'êtes pas artiste, auquel cas vous serez directement classé avec les tokyoïtes). Lorsque vous remplirez votre fiche de présentation vous pourrez postuler pour telle ou telle agence, néanmoins la décision revient au modérateur de chacune d'elles. Eh oui ! ce sont les agences artistiques qui choisissent leurs membres en fonction du comportement, du caractère et du métier de chaque personnage. Évidemment, vous ne pourrez pas faire partie du groupe des PNJs, cela va de soi (les gris tout mornes que vous n'avez même pas remarqué, je suis sûre !).


QUELLES SONT LES CARACTÉRISTIQUES DES TROIS AGENCES ?

HIJIKATA ENTERTAINMENT (ou HIJIKATA ENT.)

Actuel directeur : Tatsuki Hijikata, le fils.
Idole phare du moment : ???

Histoire & état d'esprit: Hijikata Ent. est pour ainsi dire la première agence artistique de Tokyo. Créée en 1898 par Kenzo Hijikata, à l'époque membre d'une troupe de théâtre renommée, c'est entre ses murs que la plupart des artistes cultes ont vu leur légende se graver. En effet, attachée au respect des valeurs humaines et de la tradition, l'agence a toujours tout mis en œuvre afin de faire briller ses protégés, et a quasiment toujours réussi. Son secret ? Elle sait repérer les nouveaux talents : si vous souhaitez y postuler, préparez-vous un dossier solide !

En 1960, avec la démocratisation de la télévision et la modernisation en général, le fils Hijikata ayant repris la direction de l'agence décide de diversifier les activités proposées dans celle-ci. En effet, jusque là Hijikata Ent. s'était contentée de recruter des artistes traditionnels tels que des comédiens de théâtre, des artistes de cirque, et des chanteurs populaires. Elle avait même étendu sa palette jusqu'au domaine visuel (peinture, mimétisme, etc). Néanmoins, les gens demandaient désormais une vision du futur, alors Hijikata Ent. recruta des acteurs de cinéma et commença à moderniser son univers. Et ce fut un véritable flop.

Aujourd'hui revenue à ses anciennes traditions après ce coup de mou qui a failli la tuer, l'agence propose une touche d'ancienneté et de nombreux artistes cultes au Japon sans pour autant chercher à innover : son originalité vient de son histoire. Aussi, elle est en très mauvais termes avec la F-Lawless Factory (les deux agences étant diamétralement opposées).

Domaines : Actuellement, l'agence recrute principalement des comédiens de théâtre, des artistes de cirque, des chanteurs, des peintres, des danseurs, des sportifs, quelques acteurs d'émissions de télévision courtes, et d'autres petits artistes ayant ce goût du Japon d'avant. Parfois même des photographes !

F-LAWLESS FACTORY

Actuel directeur : Emma Lee Bowen.
Idoles phares du moment : Meredith Taylor.

Histoire & état d'esprit: C'est en 2008 que Emma Lee Bowen, une américaine spécialisée dans le show business, a débarqué sur les terres du Japon avec la F-Lawless Factory. Cela a été un succès immédiat. Le style jeune et décalé des artistes choisis par la directrice a énormément plu aux japonais. Malheureusement, ce que le peuple ne sait pas, c'est que si des « artistes-phénomènes » ont littéralement fait le buzz sur internet et dans la presse poeple - de manière éphémère en fait -, beaucoup d'entre eux ont juste été jeté à la porte du jour au lendemain parce qu'ils n'étaient pas assez rentable.

C'est le mode de fonctionnement de cette agence : elle recrute en masse sans réellement regarder le talent, garde ceux qui ont fait fureur et laisse sans ressource les artistes plus discrets jusqu'à qu'ils quittent d'eux-mêmes leur carrière ou voient leur contrat annulé. Un système que beaucoup critique mais qui pourtant, porte ses fruits. Aujourd'hui, la Factory reste numéro une des ventes dans beaucoup de domaines où sa plus grande rivale, la Hijikata Ent., n'excelle pas vraiment : la musique, le cinéma, la télévision, le web, et surtout, la presse à scandale. Car pour rester dans la course chez les rouges, il faut savoir provoquer et faire parler de soi. C'est d'ailleurs de ces artistes que se lancent de nouvelles modes totalement extravagantes. Seulement, ces idoles phénomènes ont généralement une durée de vie très courte et peu continuent dans le domaine une fois leur « mode » estompée et l'agence quittée.

Domaines : La F-Lawless Factory est sans cesse à la recherche de jeunes artistes. Bien que ses domaines de prédilection soient dans les nouveaux médias - cinéma, télévision, web, musique moderne -, elle s'occupe aussi de danseurs, de sportifs, et de mannequin, sûrement dans le but de rivaliser avec les deux autres agences. Puis, après tout, tant que ça fait le buzz...

SPARKLING AVENUE

Actuel directeur : Agatha Visconti.
Idoles phares du moment : Yoko Hatakane

Histoire & état d'esprit: Plus discrète que ses deux homologues, la Sparkling Avenue était à l'origine une maison de couture située dans les quartiers Nord de Tokyo. C'est en 1988 que Rei Nakamura, fondatrice de l'entreprise, décide de créer la marque Sparkling Avenue. Malheureusement, les vêtements ne se vendent pas aussi bien qu'elle l'aurait pensé et elle se voit obligée d'arrêter la commercialisation qui devenait un véritable gouffre budgétaire. Suite à cet échec, elle affirma en toute modestie qu'elle n'était peut-être pas faite pour diriger une entreprise en pleine expansion et se retira du monde de la couture. La Sparkling Avenue fut alors rachetée par une jeune styliste italienne, Agatha Visconti, qui la mena d'une main de fer pendant une trentaine d'années. Toujours en quête de gloire, cette dernière relança en 1996 la marque Sparkling Avenue qui fut autrefois un échec, ce malgré le désaccord de ses conseillers. Seulement, afin d'éviter un tel fiasco, la nouvelle directrice fusionna un groupe de mannequinat à son entreprise. Et aussi étrange que cela puisse paraître, le projet fut un véritable succès. À tel point que la Sparkling Avenue devint rapidement une entreprise de haute couture. Mais cela ne s'arrêta pas là ! La soif de pouvoir de Mlle Visconti s'étendit si loin qu'en 1999, elle racheta et greffa à la Sparkling Avenue une petite agence artistique spécialisée dans la chanson afin de faire la promotion de ses propres vêtements. Et c'est ainsi qu'un petit monde se construisit autour de l'univers chic de la mode que reflète Sparkling Avenue, ralliant à sa cause chanteurs, acteurs de cinéma, danseurs et même troupe de théâtre ou autre spectacle. C'est en 2002 que Sparkling Avenue fut enfin considérée comme une agence artistique.

Connaissant le statut tentaculaire de leur entreprise (au fil du temps, beaucoup de petites entreprises ou de grandes compagnies sont venues la soutenir officieusement et le réseau social de la directrice est grand), on dit généralement de leurs membres qu'ils sont arrogants et un peu trop fiers. Ce n'est pas faux, les apparences jouent beaucoup dans la SA, notamment au niveau des recrutements : pour pouvoir y entrer, il faut savoir représenter le côté chic de l'entreprise à la perfection. Élevés comme des petites poupées, les artistes de cette agence ne font généralement aucun faux pas dans les médias - auquel cas ils seraient renvoyés de toute façon, on ne salit pas l'image de la marque comme ça voyons ! Néanmoins ce climat académique a créé des conflits au sein même de l'entreprise : il n'y a aucune entraide entre les artistes, et la plupart du temps les conversations finissent en disputes. Ajoutez à cela l'ancienne directrice, jalouse du succès de Mlle Visconti, qui travaille maintenant dans la presse people et se plait à envoyer régulièrement des pics à l'entreprise, et bienvenue à la Sparkling Avenue !

Domaines : La Sparkling Avenue recherche principalement des mannequins : c'est son activité principale. Cependant les chanteurs, danseurs, acteurs de télévision, cinéma ou spectacle quelconque, sont les bienvenus aussi.

ET POUR LES TOKYOÏTES ?
Ils font partis des dizaines de millions d'habitants que compte Tokyo. Ils viennent d'ici et d'ailleurs, de loin ou de la cité d'à côté. Pour certains, Tokyo est la terre natale. Ils exercent tous types de travail, ils ont adopté leur propre rythme de vie... Ils sont la ville. On retrouve dans ce groupe tous les personnages n'étant pas pris en charge par une agence, qu'importe leurs convictions. Fans, journalistes, buralistes, employés, étudiants, et même la boulangère du coin ! Si ce groupe peut paraître inutile, c'est pourtant grâce à lui que les trois agences vivent. Après tout, que serait un clown sans son public ?

----------------------------------------------------------
ET LA POPULARITÉ ? CA MARCHE COMMENT ?
La popularité c'est ce petit compteur que vous avez sur votre profil et qui, in RP, détermine la notoriété de votre personnage dans le monde entier. Vous en obtiendrez en postant des RPs sur le forum (certaines catégories valent plus que d'autres, mais ça c'est à vous de les trouver !) ou en participant à des évents. Cependant le barème est gardé secret par le staff : ça doit rester un mini-jeu, pas une course. c;

Pour la popularité des agences, il s'agit simplement du total de points cumulés par ses membres, actifs ou non.

PARLE-MOI PLUS EN DÉTAILS DU STARDUST.
Exactement comme en Amérique, le Stardust est une allée qui s'étend sur plusieurs kilomètres et qui accueille les noms des stars ayant marqué l'histoire du showbiz japonais de par leur popularité ou leurs actions. Néanmoins, ce ne sont pas des étoiles gravées au sol que vous trouverez là-bas, mais des arcs semblables aux torii japonais érigés à l'entrée des sanctuaires shintoïstes. Sur chaque arc est comptabilisé le nombre d'étoiles gagnées par la célébrité, avec le nom de son agence inscrit à côté. Bien que les places soient nombreuses (un total de 1158 arcs), celles remplies sont pour l'instant assez rares car il est dur de s'y retrouver afficher.

In RP, votre personnage pourra gagner sa place en gagnant des points de popularité. Mais bon, qu'on se le dise, avoir un arc c'est quand même le grand luxe, alors va falloir travailler dur mes cocos. ♥ Voici le barème :

• 1000 points de popularité : une place + 1 étoile.
• 1500 points de popularité : 2 étoiles.
• 2500 points de popularité : 3 étoiles.
• 4000 points de popularité : 4 étoiles.
• 7000 points de popularité : 5 étoiles.

+ Plus une agence a d'artistes récompensés, plus son prestige augmente ! Sachez qu'une étoile sur le Stardust permet de gagner 100 points supplémentaires à une agence.
Revenir en haut Aller en bas
 

L'univers de Stardust

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
STARDUST :: Introduction :: Univers & règlement-